Interview de l'actrice Rita Barsouna : 'on ne créera personne qui me ressemble'

Rita Barsouna et Peter Samaan
Rita Barsouna et Peter Samaan

Rita Barsouna est une actrice libanaise qui s'est retirée désormais de la comédie pour prendre soin de sa famille! Elle a acquis une grande renommée à l'époque où elle interprétait le rôle de Rana Baraket dans la série "Ghanouja Biya". Elle a épousé un Américain de Washington, où elle vit avec sa famille.

Comment décririez-vous le mariage et qu'est-ce qui a changé en vous?

J'ai toujours rêvé de fonder une famille, et mon rêve est devenu réalité lorsque j'ai rencontré un jeune homme américain qui avait toutes les qualités qui me rendraient heureuse. Je l’ai d’abord admiré, ensuite nous nous sommes découvert des atomes crochus, après quelques rencontres, nous nous sommes mariés. J’ai été avec lui à Washington, où il travaillait et travaille toujours, et où j'ai donné naissance à mon premier enfant nommé Owen, qui m'a rendu encore plus heureuse.

Quelle série avez-vous regardé pendant le Ramadan?

Je n'ai pas regardé de série télé pendant le mois de Ramadan, car je n'ai pas de chaînes libanaises, ni arabes, et pour être honnête, je n'ai pas le temps de regarder la télévision ! Mes priorités en tant qu'épouse et mère s'occupant de ses enfants ne me permettent pas de regarder des séries. Donnez-moi du temps pour cela… !

Quel genre de rôle ferait revenir Rita Barsona à la télévision (libanaise)?

Si je reviens au Liban ce sera, non pas pour un rôle d’actrice, mais pour y jouer un rôle social. Si je peux aider le peuple libanais, alors je retournerais au Liban et jouerais volontiers le rôle d’assistante sociale ...

Quelle est l'actrice à qui tu dirais "Bravo", ou à qui tu trouverais quelque chose de Rita Barsona en elle?

Dalida Khalil, elle a beaucoup travaillé sur elle-même de 10 ans à aujourd'hui, et j'espérais la voir pendant la saison du Ramadan. J’espère la voir davantage dans des séries arabes : elle a une énergie incroyable.

En ce qui concerne la deuxième partie de la question, je ne vois personne qui me ressemble dans le métier d'acteur. On ne créera personne qui me ressemble (rires), car je suis une composition spéciale qui a été affinée avec le temps, l'expérience et ma passion, jusqu'à ce que j’atteigne un haut degré de professionnalisme, ce qui m'a poussé à ajouter mes propres paroles pour servir certains rôles ! De cette façon, il me semble que j'annulais les conversations répétitives et ennuyeuses, car l'écrivain se répète parfois !  Je pense qu'aucun acteur ne fait ce que j'ai fait, car ils veulent tous rester à l'écran plus longtemps et ne prennent pas de risque.

La série "Ghanuja Bia", dans laquelle vous avez joué aux côtés de l'acteur Peter Simon, a fait sensation et a été un grand succès. Y a-t-il encore une communication entre vous ; malgré le temps qui passe… ?

Je suis toujours en contact avec Peter par téléphone, il y a toujours des nouvelles dont on parle ensemble. J'aime beaucoup Peter, et c'est un acteur que je n'oublie pas. Il y a de la nostalgie et des souvenirs qui nous unissent.

Si vous n’aviez pas pris vos distances avec la comédie, vous verriez-vous héroïne d'une série arabe?

Bien sûr, vous me verriez dans des films arabes, d'autant plus que j'ai commencé ma carrière d'actrice avec des acteurs égyptiens au théâtre égyptien au Liban, et là je parlais le dialecte égyptien.

Lorsque l'acteur est célèbre et décide de prendre sa retraite, il a du mal à s'éloigner du terrain, même si sa décision a été prise avec conviction, ce qui signifie que vous êtes en concurrence avec des actrices et que vous devenez soudainement hors compétition... Et ça fait bizarre…

J'ai choisi de prendre ma retraite quand j’étais au sommet de la gloire de ma carrière d'actrice, car je sentais que je devais faire un choix, entre mon mari et mes enfants et mon travail et ma passion pour le métier d'actrice... Résultat : j'ai choisi de sacrifier le jeu d'acteur, et je ne l'ai pas regretté ! La famille est plus importante.

Enfin, nous ne pouvons pas ne pas parler de la situation difficile dont souffrent le Liban et les Libanais, or je vous vois toujours vous  exprimer là-dessus sur les réseaux sociaux.

Le Liban ne va pas bien, nos dirigeants l'ont volé, pillé et affamé son peuple, et le peuple est malheureusement divisé, car il recevait de l'argent et obtenait des services de cette classe corrompue, donc il l'applaudit toujours à ses propres dépens ! En fin de compte, les pays occidentaux qui cherchent à aider les Libanais ne peuvent pas adresser directement leur aide au peuple libanais car les dirigeants s’interposent.

Auteur :
Mis en ligne : Samedi 29 Mai 2021

 
Dans la même thématique
 
Articles connexes