Les Noirs africains n'ont aucun rapport avec les Egyptiens

Ahmes Nefertary
Ahmes Nefertary

Certains activistes Noirs d’Afrique mais surtout les lobbyistes les plus actifs, basés aux USA ou en Europe, continuent de vouloir tirer avantage de l’histoire des Egyptiens et de leur civilisation en revendiquant leur passé, en affirmant qu'ils en sont les "dignes descendants"...

Ce n’est pourtant pas faute pour les scientifiques d’avoir démontré que les Noirs africains n’avaient pas de racines égyptiennes, rien n’y fait…

Il est évident que si vous vous acharnez à trouver des points communs entre les ethnies noires et les anciens Egyptiens vous trouverez des points communs, peut-être, comme l’utilisation des peaux de bêtes. La civilisation égyptienne a vu le jour en 3000 avant J.-C., environ. A cette époque, on portait des peaux de bête, bien que cela reste rare en Egypte, où on préférait le lin.

Les Egyptiennes agrémentaient déjà leurs robes de fils d’or comme cela se voit toujours dans les pays arabes de nos jours.

Femme avec des bijoux incarnés
Femme avec des bijoux incarnés

L’Egypte, de son époque antique à son époque contemporaine, a évolué alors que les pays africains avaient encore un mode de vie très proche de la nature ou des modes de vie primitifs, jusqu'aux années 1960.

Même aujourd’hui on trouve des femmes plateaux en Afrique de l’Est ou encore des femmes qui mettent des carnosités sous leur peau, pour se sentir belles. Rappelons par ailleurs que les Egyptiennes aiment porter les cheveux longs, alors que les Africaines ont toujours préféré les cheveux courts. Les femmes égyptiennes s’enduisaient de parfums, d’huiles parfumées de la tête aux pieds. Les Africaines de l’ancien temps n'ont jamais eu d’intérêt pour les parfums et les huiles essentielles, c'est même tabou de les utiliser!

Femme est-africaine, dite femme plateau
Femme est-africaine, dite femme plateau

Vous ne trouverez aucune femme plateau, aucune femme au crâne rasé, aucune femme aux seins entièrement nus et au fil du temps les Egyptiennes n'ont pas cessé de toujours plus se couvrir, aucune femme girafe ou plaçant des carnosités sous-cutanées chez les Egyptiennes que ce soit à l'ère antique ou chez les Egyptiennes de nos jours. Ces coutumes-là n'ont jamais existé en Egypte. Et encore moins dans les familles de pharaons qui cultivaient un raffinement supérieur.

On peut citer l'exemple de Néfertity qui se serait rasée entièrement le crâne; cela n'aurait pas été par préférence esthétique car cela aurait représenté un aspect pratique pour porter la couronne, mais surtout cela n'a pour l'heure jamais été prouvé... Par contre, chez les Masaaï de Tanzanie par exemple, arborer un crâne rasé pour une femme est un véritable critère de beauté.

Peuples d'Afrique de l'Est
Peuples d'Afrique de l'Est

Si Ramsès pouvait nous parler, il nous dirait que les Africains noirs sont des peuples qu’il a vaincus.  Voir le bas-relief de la bataille de Qadesh. Alors si il apprenait qu'à présent des Africains noirs se réclament être les descendants de l'Egypte antique; cela l'indignerait au plus au point, pour sûr.

Quant à ce que portaient les hommes dans l'Egypte d'antant, à savoir le voile, il est très proche du Shemagh que portent les hommes arabes de nos jours. Nous savons que les tests ADN ont démontré que les anciens Egyptiens étaient originaires du Proche-Orient et, en partie, d’Europe.

Mais il nous paraît important de souligner les différences entre les Egyptiens et les ethnies noires, sur un plan plus culturel… Les Egyptiens ont changé le monde, pas les noirs africains.

Auteur :
Mis en ligne : Mardi 7 Septembre 2021
 
Dans la même thématique