Un harceleur sexuel en Egypte arrêté par la police

Des fillettes de Jizah
Des fillettes de Jizah

Aujourd’hui 22/05/2021 à 9 heures du matin, une fillette de 11 ans est sortie de son domicile, missionnée par ses parents pour faire quelques courses rapides dans un supermarché non loin.

Une fois sur place, un homme interpelle la jeune fille. Elle racontera les propos que l’homme lui a tenu dans ces termes : "J'ai été surprise par le monsieur qui m’a dit : 'Viens, je vais t'acheter des bonbons, ainsi que des lunettes neuves et des vêtements de meilleure qualité que ceux que tu portes'".

L'enfant a paniqué et a voulu rentrer toute de suite chez elle. L’homme très malin a compris que la jeune fille avait pris peur et pour la rassurer s’est proposé de la raccompagner chez ses parents, dans le quartier de Talbiya, dans la ville de Guizeh. Une fois arrivé en bas de chez elle, l’homme laisse monter la fillette à son domicile. Une fois sa vigilance abaissée, l’homme s’empresse de la rattraper dans les escaliers, se saisit d’elle et commence à pratiquer des attouchements sexuels sur la jeune fille. Celle-ci s’est immédiatement mise à crier au secours afin d’attirer l’attention de sa famille et de ses voisins. L’agresseur s’est alors enfui dans la rue.

L'enfant a raconté à son père son calvaire : 'Oh, papa, le harceleur m’a attrapée et il a touché mon corps par ici...', désignant ses parties intimes. Le père est entré dans une rage folle et a aussitôt emmené sa fille dans la rue à la recherche de l'auteur du méfait. Il a ensuite demandé à publier un rapport au bureau général du département de police de Talbiya, et le ministère public a ouvert une enquête. La police a ordonné l'arrestation de l’homme qui avait touché l’enfant. Fort heureusement, l'accusé, qui a été détecté par l'une des caméras de surveillance alors qu'il tenait la main de la jeune fille dans la rue, en l'escortant vers la propriété où elle vit, a pu être identifié facilement par les policiers de Talbiya.

C’est le deuxième harceleur d’enfant que la police est parvenue à mettre sous les verrous récemment. L'accusation a ouvert une enquête et a ordonné l’emprisonnement de l’homme pendant 4 jours. En effet, la détention provisoire du harceleur de Talbiya a été prononcée, le temps de l'instruction, du moins, qui devrait permettre de vérifier les faits et, espérons-le, d’étayer le dossier de mise en accusation afin que ce genre d’individu soit (définitivement) mis hors d’état de nuire.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 23 Mai 2021

 
Dans la même thématique