Musulmans incarcérés en France

Prison de France
Prison de France

Les représentants des administrations pénitentiaires françaises avancent que dans les prisons en France, le taux d’incarcérations des personnes musulmanes dépasse 'souvent les 50 %, avoisinant parfois les 70 %, voire les 80 % dans les prisons proches des banlieues, soit huit prisonniers sur dix'. La députée Caroline Janvier a présenté son estimation de près 'd'un quart des détenus qui ont une pratique du ramadan'.  18 000 détenus sur 70 900 cela fait en effet environ 25% de détenus musulmans: ceux qui ne sont pas pratiquants ne seront pas comptés comme des musulmans sinon cela reviendrait à confondre la religion et la nationalité.

18 000 sur 4 millions de musulmans vivant en France cela nous fait 0,45 % de musulmans qui sont en prison, autrement dit, cela est extrêmement faible. A l’échelle de la population française (67 millions d’habitants), le nombre de prisonniers musulmans est pour ainsi dire dérisoire.

En France, les criminels musulmans sont rares

Les prisonniers musulmans sont en prison pour avoir commis des délits ! Les criminels ou grands criminels sont rares parmi les musulmans ; selon l’INSEE, qui a tenté d’expliquer pourquoi les musulmans, seraient selon ses propres termes que nous contestons, surreprésentés dans les prisons, les musulmans sont souvent de nationalité étrangère.

Quant aux causes d’incarcération des musulmans : il s’agit principalement de vols (52 % des délits), trafics de stupéfiants (8 %), entrées et séjours irréguliers des étrangers (7 %). Selon les données françaises obtenues de l’administration pénitentiaire sur la catégorie socio-professionnelle, à l’aide d’un simple intitulé de profession recueilli par le greffe au moment de l’écrou à partir des renseignements fournis par les délinquants, ils sont 43 % de 'sans profession ou chômeurs déclarés' et 34 % d’ouvriers.

Sans excuser les délinquants, on peut comprendre que les musulmans rêvent de paillettes et de luxe quand ils entendent leurs chanteurs préférés – souvent des rappeurs – avoir des refrains comme 'Moi je m’en fous de ta culture, puisque j’ai des baskets Gucci qui coûtent 1700 balles… ouais, ouais…'. Tout cela pour montrer que les grands criminels musulmans sont rares mais que les ouvriers musulmans rêvent de s’installer en France, de nourriture de qualité, de vêtements propres (12 % des vols) et de cartes bancaires. Malheureusement pour ces petits voleurs et autres pickpockets, quand on a affaire à eux, on n’a qu’une envie, c’est de leur faire la peau : c’est un réflexe ! De ce fait il est plus facile de pardonner au délinquant en col blanc qu’au voleur qui a l’habitude de commettre des petits larcins. Pourquoi ? Parce qu’ils pourraient nous menacer dans notre quotidien à l’inverse des grands criminels de la finance ou de la politique.

Nous revenons tout de même sur cette notion de "surreprésentation" qui est inexacte selon nous. En effet, si l’administration pénitentiaire admet avoir autorisé 50 imams environ à prêcher dans les prisons en France, il faut savoir que 480 curés et 250 pasteurs  (pour les chrétiens)  ainsi que 50 rabbins (pour les juifs) (source : lemonde.fr) viennent également apporter un soutien religieux aux prisonniers en France. Or en se basant sur ces chiffres, on ne peut plus parler de surreprésentation des musulmans en prison sans que cela ne soit en fait un argument politique de dénigrement envers, justement, les musulmans…
De quoi faire taire un polémiste idiot qui affirmait faussement que '70 % de la population en prison est musulmane'.

Si on regarde parmi les incarcérés se revendiquant des idées de l’extrême-droite, le Rassemblement National, n’est pas en reste !
Dans l’affaire des kits de campagne, le Rassemblement national a échappé à une condamnation pour complicité d’escroquerie, mais deux piliers du parti ont écopé de peines de prison avec sursis. Le micro-parti Jeanne, créé fin 2010 sur ordre de Marine Le Pen, a été condamné pour escroquerie à verser plus d’un million d’euros à l’Etat d’amendes et dommages-intérêts.

Meurtriers en série : les musulmans sont rares

Si le délinquant musulman est un enquiquineur, car possiblement un voleur de bas étage, osons le dire, il n’est, en général pas un meurtrier de masse ni même un meurtrier en série. Alors à la question 'l’islam est-il criminogène', la réponse est globalement non. La plupart des meurtriers en série (les serial killers) ne sont pas musulmans, ainsi en va-t-il de : Francis Heaulme, Jacques Rançon (violeur, tueur et dépeceur), Michel Fourniret et son épouse (meurtriers, violeur), Rodica Negroiu (empoisonneuse de vieux), Van Geloven (pédophile criminel), Claude Lastennet (le tueur de vieilles), Keller (en tuant une quarantaine de femme est l’un des pires violeurs et serial killer français), Guy Georges, pour ne citer que ceux-là ! Sachez d’ailleurs que Guy Georges qui a tué plusieurs femmes peut désormais être remis en liberté. C'est du moins ce que nous avons appris sur le site Marianne.net : Guy Georges, Patrice Alègre : ces tueurs en série qui pourraient se retrouver libres bientôt

En conclusion, il va sans dire que les musulmans peuvent ou ont pu commettre des crimes parce qu’ils font partie de l’humanité et à ce titre ils ont les défauts de leurs semblables. De plus, le racisme existe, c'est un fait, mais entre juger avec une extrême dureté en généralisant la question de la délinquance chez les musulmans, et prôner la libération des meurtriers de masse il y a un juste milieu à trouver ! La grande majorité des criminels en série et des serial violeurs, bref, des tueurs et agresseurs les plus dangereux en France ne sont pas musulmans. Et cela, on ne le dit jamais alors que c’est un fait, contrairement aux histoires de musulmans embrigadés avec un kit de radicalisation express qui sont aussi claires et solides que des sables mouvants.

Source : Liste des affaires criminelles (bonne lecture).

Aumônier juif3
Aumônier juif3
Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 24 Février 2021

 
Dans la même thématique
 
Articles connexes