Le henné

Mains tatouées au henné
Femme avec doigts tatoués

Pour les adeptes des soins naturels, le henné est une alternative intéressante au vernis à ongle. Le henné à ongles est la méthode traditionnelle pour colorer les ongles des doigts et des orteils que vous vous coloriez la peau, en plus, ou non. Le mot henné vient de l'arabe hinna issu de l'hébreu hen qui signifie grâce et gentillesse. Il désigne à la fois un cosmétique et un produit de soin, utilisé sous la forme d'une pâte préparée avec des feuilles de l'arbuste de henné. Le henné donne une coloration qui varie de l'orangé au rouge acajou sur la peau et les cheveux. Il est considéré par les Orientaux comme un produit qui apporte la baraka, la chance.

Le henné est utilisé depuis la haute Antiquité: les femmes juives sont les premières de l'histoire à avoir utilisé le henné pour se teindre les ongles en orangé, ensuite pour se tatouer les mains et les pieds. Les Egyptiens anciens utilisaient les tanins des écorces de henné comme contrepoison en cas d'ingestion d'une substance toxique. Ils utilisaient également les feuilles séchées comme cosmétique, pour se teindre les cheveux. Comme soin, le henné est utilisé par les populations d'Afrique du Nord comme remède aux mycoses, des champignons parasites qui causent des démangeaisons. Pour plus d'informations sur les qualités thérapeutiques du henné, nous vous invitons à cliquer ici. D'une façon générale, dans la culture orientale, les produits qui nous soignent et nous embellissent en même temps sont considérés comme des porte-bonheur. Au Maghreb et au Moyen-Orient on se tatoue, que l'on soit adulte ou enfant, la veille des fêtes religieuses et pour célébrer les heureux événements comme une naissance ou un mariage.
Le grand avantage des tatouages au henné, est que les dessins, qui peuvent être aussi fins et aussi beaux que des tatouages faits avec des techniques modernes, s'estompent en quelques jours.

Questions pratiques à propos du henné

Sachez que l'on trouve le meilleur henné dans les magasins orientaux et spécialisés dans la cosmétique naturelle (bio). Acheter du henné dans un pays oriental est une bonne idée, mais il est préférable de se faire conseiller par une personne d'expérience avant.
Y a-t-il des contre-indications avec le henné ?
Le henné est une plante parfaitement inoffensive qui ne présente pas de contre-indications. Attention cependant au fameux henné noir : le henné noir n'existe pas à l'état naturel. La couleur naturelle du henné varie de l'ocre (jaune) au rouge brique. Pour donner une teinte noire au henné, on y ajoute un colorant chimique parfois utilisé dans l'industrie textile pour teindre les tissus en coton. Certaines personnes développent une allergie à ce composant, allergie qui se manifeste par une inflammation à l'endroit du tatouage.

Centifolia

Comment choisir son henné

De nos jours, on commercialise de la pâte de henné prête à l'emploi. Mais traditionnellement, on prépare sa propre pâte avec de la poudre de henné à laquelle on ajoute de l'eau et éventuellement d'autres ingrédients selon le résultat souhaité. Il existe plusieurs modes de préparation du henné, vous pouvez consulter nos recettes. La poudre de henné de bonne qualité doit avoir une jolie couleur verte, une odeur suave de terre ou d'herbes fraîches et être presque aussi fine que du talc. Elle doit être conservée dans un endroit frais et sec et ne pas être exposée au soleil.

Où se faire tatouer

N'importe quel tatoueur peut de proposer des tatouages au henné. Il y aussi la possibilité de recourir aux services de hanayat, des femmes spécialisées dans la mise en beauté des mariées et dans l'application artistique du henné. Il est encore possible de faire sa propre préparation maison. On peut utiliser des pochoirs, des modèles de dessins sur lesquels on étale le henné et qu'on retire après le séchage de la pâte. Pour dessiner de jolis motifs fins, les professionnels se servent d'une seringue sans aiguille conçue pour la pâte de henné. Certains marchands proposent même des kits complets pour réussir vos motifs à la maison.

Auteur :
Mis en ligne : Lundi 11 Mai 2020