Savon d'Alep

Savon d'Alep et huile de neem

Le savon d’Alep a été inventé il y a presque 3000 ans par des peuples mésopotamiens. Il est encore utilisé aujourd'hui comme un produit d'hygiène naturel.

L’ancêtre de tous les savons


Fabriqué depuis plusieurs siècles, le savon d'Alep est un savon entièrement végétal et sans parfum de synthèse. Il est le plus ancien des savons connus et "l’ancêtre" du savon de Marseille. Sa composition originelle est faite d’huile d'olive à 80% et d’environ 20% de laurier. Sa technique de fabrication n’a pratiquement pas évolué depuis des siècles : dans son chaudron de pierre, le maître savonnier mélange avec un savoir-faire ancestral l’huile d’olive, de baies de laurier, la soude et l’eau, pour fabriquer un savon à l’odeur et à la douceur légendaires.

L’huile d’olive contenue dans le savon d’Alep dilate les pores, ce qui favorise un nettoyage en profondeur, puis nourrit et adoucit la peau. L’huile de baies de laurier contribue à l'hydratation de la peau. Ce qui confère au savon d’Alep ses vertus dermatologiques, c’est la quantité d’huile d’olive et le pourcentage d’huile de baies de laurier qu'il contient. Le savon doit contenir au minimum 12% d’huile de baies de laurier, la quantité habituelle étant de 20%. Pour les peaux sensibles dites "atopiques", il existe des pains dermatologiques contenant 35% d’huile de laurier, qui a en effet des propriétés assainissantes et adoucissantes.

Séchage des savons

Les savons sont séchés à l’air ambiant de 9 à 24 mois. Cette longue période de séchage leur permet de s’affiner. Si la couleur s’atténue à la surface du savon, elle reste quasiment intacte au cœur.

Utilisation

Le véritable savon d’Alep ne contient aucun produit de synthèse, ni dérivé de graisse animale. Il est particulièrement conseillé aux peaux sèches, fragiles, aux peaux à problèmes ou en masque hydratant pour le visage (laisser agir 1 minute puis rincer).

Auteur :
Mis en ligne : Mardi 3 Juin 2008