Tenues traditionnelles féminines de Palestine

Palestiniennes
Palestiniennes

Les femmes palestiniennes ont longtemps porté des foulards pour recouvrir leur tête et leur visage. Ces foulards étaient décorés et les dessins variaient selon les régions. Cependant, le foulard nommé bushnika était porté plus fréquemment. Il s’agit d’une écharpe à motif floral. Au-dessus du bushnika, les femmes portaient généralement un châle en soie ou en laine. Les femmes mariées portaient aussi parfois un chapeau rouge semblable à un fez appelé tarbush. Leur tarbush était décoré de pièces de monnaie et d'autres accessoires. Les femmes célibataires avaient tendance à porter un couvre-chef en forme de bonnet.

Il y a en ce moment un regain d’intérêt pour les tenues traditionnelles arabes ; de ce fait, les fabricants locaux et les marchands palestiniens et israéliens travaillent dur pour promouvoir ces costumes folkloriques et les exporter vers tous les pays possibles. Alors, essayons de découvrir un peu ce vêtement folklorique extraordinaire.

Presque chaque ville ou village a sa conception unique de tatriz, une appellation qui désigne des broderies typiquement palestiniennes. Les broderies en question diffèrent par le motif, la couleur, la technique de broderie, le tissu, etc. En tout cas, des différences notables existaient, en matière de broderie, jusqu'au milieu du 20e siècle. Après 1948 (guerre de Palestine et exode palestinien), la diversité du costume national palestinien a presque disparu. Mais heureusement, c’est dans notre époque contemporaine que la tenue traditionnelle de la Palestine connaît son épanouissement !

Autrefois, il était possible de distinguer la région d'origine du porteur d’une tenue par la broderie sur ses vêtements. Mais depuis le milieu du 20e siècle, les gens ne sont plus aussi fortement attachés à leurs spécificités régionales qu'avant. Il s'agit donc plus d'un mélange de divers motifs, couleurs et symboles aujourd'hui que d'une stricte tradition.

Il y a certaines particularités dans les travaux de broderie des Palestiniens. Ces particularités sont somme toute assez logiques.

Par exemple, ils utilisent certaines techniques de broderie qui gardent l'intérieur du tissu presque exempt de fils supplémentaires, ceci afin de ne pas alourdir le vêtement.

Lorsque vous brodez, vous obtenez généralement un motif composé de fils supplémentaires à l'intérieur et à l'extérieur du tissu, mais la broderie palestinienne est faite de manière à ce que le motif à l'intérieur soit minimal. C'est parce que plus il y a de coutures supplémentaires, plus un vêtement devient lourd. Dans les pays où le temps est plus frais, la broderie peut être l'un des moyens de réchauffer les vêtements, mais les Palestiniens n'en ont pas besoin.

Les parties brodées des vêtements féminins sont le corsage, un peu les manches et les poignets, et beaucoup l'ourlet. Les vêtements de tous les jours, qui ont une vocation pratique, sont beaucoup moins décorés que les vêtements de fête. Dans tous les cas, la coupe et le style des robes et autres vêtements féminins en Palestine sont très féminins et les décorations brodées conviennent parfaitement à ces vêtements.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 11 Juillet 2021

 
Dans la même thématique