Allemagne: 3 morts, le Somalien de Streets of Rage!

Scène d'hommage aux victimes du terroriste somalien avec police allemande
Scène d'hommage aux victimes du terroriste somalien avec police allemande

Alors que la France nous avait tristement habitué à des 'attentats terroristes', l’actualité du 25 juin 2021 nous informe que le terrorisme peut frapper partout, et notamment chez le voisin allemand. Les faits : Berlin, un réfugié Somalien de 24 ans, arrivé en Allemagne en 2015, aurait tué au couteau 3 personnes et blessé 6 autres personnes (bilan provisoire) au nom de 'Allah Ahkbar' (Allah est le plus grand).

Les meurtres au nom de 'Allah Ahkbar' n’ont été confirmés que par un seul témoin qui préfère rester anonyme. Pourtant un nombre considérable de personnes se trouvaient sur les lieux du drame. Mais le plus incroyable cette fois, ce sont les deux vidéos qui ont circulé sur les réseaux sociaux montrant le jeune noir africain, marcher hagard dans les rues de la commune de Würzburg (Traduction en français : le village pimenté), dans le sud de l'Allemagne, suivi par un nombre incroyable de badauds, très craintifs, qui hésitent à lui sauter dessus dans le but de le maîtriser.

Le meurtrier avait été aussi récemment interné en hôpital psychiatrique après 's'être fait remarqué' suite à un comportement étrange, a indiqué à la presse le ministre de l'Intérieur de l'Etat régional de Bavière, Joachim Herrmann.

'L'enquête de la police devra déterminer si nous avons affaire à un acte lié à l'islamisme ou à l'état psychique' de l'agresseur, a-t-il ajouté. Le ministre a précisé que le pronostic vital de certains des blessés était encore engagé. 'Nous prions pour eux', a ajouté M. Herrmann. Puis il a rendu hommage à des passants qui ont poursuivi l'agresseur, armés de chaises prises sur des terrasses de cafés ou de bâtons, 'pour le stopper', ainsi que le montrent plusieurs vidéos amateurs. Pourtant, ces suiveurs se sont montrés bien inutiles. Enfin, le ministre a diffusé une vidéo montrant le meurtrier à terre, menotté par la police, avec autour de lui une foule en colère.

'Nous prions pour eux' : on remarque que la laïcité n’est pas la même en France et en Allemagne. Improbable d’entendre une telle déclaration religieuse de la part d’un responsable politique en France.  En tout cas, comme en France récemment, les médias et les pouvoirs politiques s’emparent de ce fait divers, satisfaits de pouvoir récupérer l’évènement pour leur agenda politique. De plus, là encore on fait un triste parallèle entre religion et déséquilibre psychologique. Le but, selon nous, est de semer une telle confusion auprès des peuples européens qu’ils en viennent à penser que musulman égal bon pour l’asile, et accessoirement, tous prêts à passer à l’acte meurtrier. Par ailleurs, si nous n’étions pas complétement obsédés par la question religieuse, nous aurions pu nous montrer critiques envers les forces de l’ordre, une fois de plus, dans cette affaire. D’une part la police affiche une fierté tellement exagérée suite à la neutralisation de l’individu que cela en devient carrément indécent ; d’autre part les meurtres auraient eu lieu en plein centre-ville à 17h et le jeune Somalien a été stoppé à 19h. Dans un monde normal, c’est la police qui aurait dû rendre des comptes, en plus de l’assassin bien sûr. Du coup, personne n’est en mesure de se sentir en sécurité…

L’acte barbare de ce jeune immigré est affreux, il a agi avec une 'extrême brutalité' n’hésitant pas à tuer même un jeune enfant parmi les victimes de sa folie, toutefois ces vidéos montrant une foule s’apprêtant à lyncher le coupable nous ont fait penser à un vieux jeu vidéo qui a pu, vous aussi, bercer votre enfance : Street of Rage, rendant tout ce fait divers ubuesque à nos yeux. Mince, alors, il n’est pas arrivé à l’étape du boss. Désolés.

Vidéo compilant celles apparues sur les réseaux sociaux et l’arrestation du prévenu :

Ambiance : Musique de Streets of Rage

Streets of Rage6
Streets of Rage6
Auteur :
Mis en ligne : Samedi 26 Juin 2021

 
Dans la même thématique