Tourisme, le Maroc veut coopérer avec les pays arabes

Nadia Fettah Alaoui (ministere du tourisme)
Mohammed VI

Nadia Fettah Alaoui*, a exprimé en juillet dernier la disposition du Maroc à poursuivre la coopération privilégiée dans le domaine du tourisme avec les pays arabes frères. Le Maroc, a l’intention de partager sa modeste expérience. * ministre du tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale

Mme Fettah, qui participait à une réunion organisée en urgence par le Conseil ministériel arabe du tourisme a affirmé que le Royaume œuvre pour le renforcement de l’action arabe commune et la consolidation des relations distinguées qu’entretiennent les pays arabes dans le secteur du tourisme, dans le cadre de la coordination des efforts conjoints entre les pays arabes.

La réunion, à laquelle ont participé 21 Ministres du Tourisme dans les États membres de la Ligue Arabe, s’est tenue sous forme virtuelle, pour faire face aux répercussions de la crise actuelle de la pandémie du coronavirus et à ses effets négatifs sur l’économie et particulièrement sur le secteur du tourisme dans le monde arabe, a souligné la ministre du Tourisme, aussi bien sur le plan bilatéral que multilatéral.

Lors de cette réunion, la ministre a également mis en évidence la résilience du secteur du tourisme et sa capacité à faire face à une multitude de crises affectant les activités touristiques mondiales, en soulignant l’importance de renforcer la solidarité et le travail commun entre tous les pays arabes, et la nécessité de bénéficier de l’appui fourni par la Ligue Arabe, l’Organisation mondiale du tourisme et les autres organisations arabes et régionales spécialisées, pour affronter ensemble cette pandémie, relancer le secteur du tourisme, et minimiser autant que possible son impact sur l’activité touristique dans le monde arabe.

Mme Fettah a souligné que sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, le gouvernement a mis en place une stratégie de réponse et de gestion des effets de cette pandémie qui a mis la santé et la sécurité des citoyens au cœur de ses priorités, indique le ministère du tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale – département du tourisme – dans un communiqué.

Les mesures prises ont également permis d’apporter une réponse structurée pour préserver les emplois et relancer l’économie, notamment à travers la création d’un fonds dédié, ajoute la même source.

De même, la ministre a souligné lors de cette réunion les mesures prises par le Maroc pour relancer le secteur touristique, notamment le développement d’une plateforme numérique pour renforcer la capacité des opérateurs touristiques, l’adoption de la loi édictant des mesures particulières aux contrats de voyage et de séjour touristiques et aux contrats de transport aérien de passagers qui vise à diminuer la pression sur la trésorerie des prestataires de services, l’élaboration d’un guide sur les mesures sanitaires adoptées par les opérateurs touristiques marocains et la mise en place d’un recueil de recommandations sur les mesures de sécurité et d’hygiène, lesquelles sont destinées aux professionnels du secteur, sachant que d’autres mesures d’ordre financier, social et de gouvernance sont en cours d’étude.

Concrètement, on ne sait pas ce qui est ressorti de cette réunion, de plus, on peut éventuellement trouver douteux le fait que durant la pandémie, le Maroc charme les pays arabes, alors qu’en temps normal, il a plutôt tendance à les ignorer. Sur le plan national, il coopère avec d’autres pays.

Auteur :
Mis en ligne : Vendredi 28 Août 2020