Les différents types de djinns, Ifarit, Marid, Silf, Saali, Ghoul

Le Monde des djinns
Le Monde des djinns

Jinn (plus souvent orthographié djinn) est un mot arabe signifiant démon avec un sens plus large d'esprit maléfique. Les djinns sont des créatures surnaturelles dont l’apparence et les attitudes ont été décrites dès le début de l'ère arabe préislamique.

Les différents types de djinns

Les djinns sont des êtres anciens qui peuplent la terre. Esprit ou Âme d'énergie, ils sont le plus souvent immatériels, invisibles aux yeux des hommes. Lorsqu'ils ont une forme animale, ils apparaissent en général sous forme de hyène ou de serpent. On distingue de nombreux types de djinns dont les principaux sont: l'Ifarit, le Marid, le Silf, le Saali, la Ghoul et le Qattrab.

Le terme Ifarit (ou Efrit) désigne les djinns faits de feu et de lumière. Ils sont considérés comme les plus forts, s’emploient aux tâches physiques et évolueraient dans les sous-terrains.

Le terme Marid désigne les djinns faits d'eau et qui évolueraient près des points d'eau, dans les mers et océans.

Le terme Silf désigne les djinns dotés d'ailes et capables de voler, ils évolueraient dans le ciel.

Le terme Ghoul (ou Goule en français) est le singulier de ghiilaan : il désigne les djinns monstrueux, affamés et en putréfaction permanente, aux pieds fourchus et capables de changer de forme. Les Arabes croyaient que des monstres, avec la faculté de changer de couleur à volonté, apparaissaient aux hommes dans le désert afin de les égarer de leur chemin et les conduisaient à une mort certaine. Mais comme bon nombre de croyances païennes, la loi religieuse a proscrit tous ces mythes. Est restée l'expression "pas de ghoul" qui signifie "ne peut égarer personne".

Le terme Saali correspond à djinns capables de manipuler la magie et faire apparaître des illusions. Le dernier hadith rapporté par Mouslim évoque ce type de djinns: "Un peu comme les charmeurs de serpents, il n’y a pas, ici, de Ghoul mais ce sont des Saali. Saali désigne les magiciens des djinns puisqu'il y a aussi parmi ces derniers des magiciens qui brouillent l’esprit et font apparaitre des hallucinations.".

Enfin, le terme Qattrab est un type de djinn ou de démon lycanthrope. C'est un peu le "loup-garou" version arabe. Telle la Ghoul qui peut changer de forme, le Qattrab est également censé hanter les cimetières et manger des cadavres.

Ainsi les djinns sont partout sur terre, parmi les hommes, et peuvent prendre des apparences végétales, animales ou avoir une forme humaine, tout en étant dotés de capacités magiques tel que le fait d'avoir une influence psychique sur les hommes.

Les djinns et l'Islam

Dans le Coran, les djinns sont évoqués de nombreuses fois. Définis comme des êtres créés par Dieu, ils sont toutefois associés aux hommes qui font le mal sur terre. Pourtant, il est également mentionné que les djinns peuvent croire en Dieu et être de bons musulmans. Ainsi, tous les djinns ne sont pas forcément mauvais, et tous ne finissent pas leur existence en enfer.

Dans la tradition omanaise, une grotte est considérée comme un lieu de rassemblement de djinns. Les Arabes à Oman continuent encore aujourd'hui à passer devant des grottes en craignant ces lieux vus comme maléfiques.

L'Islam a redéfini les djinns et a proscrit la croyance aux djinns auxquels croyaient les Arabes avant la révélation. L’imam Wahb bin Munabbih évoque les djinns dans l'Islam ainsi:

"Au nom de Dieu le Miséricordieux. Ibn Hajar en citant le livre Al-Fath sur les djinns, leur récompense et leur punition, sous l'autorité d'Abu Ya'la bin Al-Farra a mentionné que les djinns sont des esprits. Lorsqu’ils ont un corps, c’est parce qu’ils possèdent des personnes. En effet, un homme peut être possédé par un djinn. Les djinns sont des types d'esprit de l’air ou du feu: ils ne mangent pas, ne boivent pas et ne se reproduisent pas, mais certains d’entre eux peuvent le faire lorsqu’ils possèdent un homme. Ce que l’on appelle le djinn ardent est le type que Satan préfère et suit.

Dans le monde des djinns, ce type occupe la plus grande proportion, car il comprend Satan et ses partisans les djinns ardents, ainsi que ses partisans du monde humain. Il peut facilement contrôler les infidèles et ceux qui sont éloignés de la religion de Dieu du monde de l'humanité. Ce type se caractérise par des qualités haineuses telles que l'arrogance, l'entêtement et la tendance à infliger des blessures aux hommes. Si le djinn de feu touche le corps humain, ce dernier ressent la présence d'un point ou d'un endroit spécifique dans son corps qui ressemble à une masse de feu. La durée de vie de ce type de djinns peut atteindre plus de mille ans.

Les djinns sont de trois types : une classe avec des ailes qui volent dans les airs, une classe de serpents et de scorpions, et une classe qui sont libres et qui peuvent prendre n’importe quelle forme d’être vivant.".

Homme possédé entouré de tigres
Homme possédé entouré de tigres

L'incarnation matérielle des djinns dans l'Islam

Les savants musulmans ont expliqué que les djinns peuvent effectivement changer leur forme. Ainsi, ils peuvent prendre la forme de chiens. Dans Sahih Muslim, le chien noir est un démon.

Cheikh al-Islam Ibn Taymiyyah a dit dans des fatwas (décrets religieux): "Le chien noir et le chat noir sont souvent des démons, car le noir combine des pouvoirs sataniques.".

Les djinns peuvent parfois être représentés sous la forme des enfants d'Adam, comme dans le hadith de Bukhari. Il s'agit de l'histoire du voleur qui a été enlevé par Abu Hurayrah à trois reprises, puis relâché. Le Prophète Muhammad, que la prière et la paix de Dieu soient sur lui, lui dit: "Apprenez que celui à qui Bukhari a parlé trois fois, Abu Hurayrah, c'est un démon."

Al-Tabari, Al-Qurtubi et Ibn Katheer ont mentionné sous l'autorité d'Ibn Abbas ceci également: "Iblis a représenté les Quraish des le jour de Badr en se transformant en un homme appelé Saraqah bin Malik Al-Madlaji. Ensuite, il est venu vers eux avec une armée et a affirmé qu'il voulait les défendre. Mais quand il vit les anges, il s'enfuit.".

Le repas des djinns

Il est convenu que les djinns ne mangent rien. Ils n'en ont pas besoin. Pourtant, les écrits et la tradition islamiques décrivent l'attitude des djinns ayant l'apparence d'humains lors de repas, en voici un florilège:

"Les djinns, lorsqu’il leur est facile d'entrer dans les maisons des gens, sont souvent "des invités" qui s’incrustent. Ils ont la manie de ne pas nommer les gens avec lesquels ils s’attablent bizarrement. Par exemple, ils ne disent pas Merci Saleh, mais juste merci, sans plus.".

"Et s'il est entré et n'a pas mentionné Dieu quand il est entré dans la maison où il dîne, Satan dit: 'Tu as atteint la nuitée'. Et si de la nourriture lui a été présentée et qu'il n'a pas mentionné Dieu – le Très-Haut – en mangeant, Satan dit: 'Tu as atteint la nuitée et le dîner', signifiant: Satan partage la nuit et la nourriture avec lui; Car non fortifiée par le souvenir de Dieu.".

"Les djinns mangent de la viande qui reste sur l'os après que les gens aient fini de la manger. Dans Sahih Muslim, les djinns ont demandé au Messager de Dieu, paix et bénédictions sur lui, des provisions, et il leur a donné de la nourriture créée par Dieu. Le Messager a précisé: Il n'y a aucune objection à ce qu'ils mangent ce que Dieu a créé à partir des plantes de la terre.".

Ce que les djinns peuvent faire

"Certains chercheurs, sur la base de certains poèmes attribués aux djinns, ont déclaré qu'ils chevauchent des souris et des renards, et Dieu sait mieux que cela est vrai.".

"Il n'y a aucune objection au fait que les djinns, ou les personnes possédées par ces mauvais esprits, conduisent des voitures et des avions.".

"Leur besoin d'avoir des animaux de compagnie, est comparable au besoin des humains d'avoir des animaux.".

Mise en garde de l'Islam sur les djinns

La chose la plus importante dont un musulman doit se soucier c’est de se protéger de Satan afin qu'il ne le tente pas ou ne lui fasse pas de mal, et se protège des soupçons et des désirs qu'il jette sur les gens. Dieu seul sait.

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 9 Mars 2022
 
Dans la même thématique