Un vent de révolte souffle sur la Libye

Saif Kadhafi devant un pupitre
Saif Kadhafi devant un pupitre

Saif al-Islam, le propre fils du président Mouammar Kadhafi, veut visiblement secouer le cocotier libyen. Le fils du chef de la révolution libyenne, qui a formulé publiquement une critique rare et énergique de la politique du pays en août dernier, quitte son pays d'origine pour travailler outre-mer, selon l'agence Reuters, qui a annoncé la nouvelle vendredi 8 décembre 2006. Selon la même source, le jeune homme âgé de 34 ans travaillera dans un établissement économique international.

La critique de Saif al-Islam Kadhafi, formulée à l'occasion d'un discours de deux heures devant une assemblée de 15 000 activistes de la jeunesse dans la ville de Sirte, était parmi les plus âpres jamais émise publiquement par un Libyen. Saif al-Islam a critiqué les mauvais choix dans la gestion des priorités de la vie publique libyenne, l'avarice des décideurs publics et autres bureaucrates corrompus (sous-entendu) qui négligent les secteurs de la santé et de l'éducation et a réclamé des réformes. Il a également déclaré qu'il regrettait l'absence d'une presse libre dans les pays nord-africains et a enfin ajouté que les gouvernements de ces pays n'étaient pas aussi démocratiques qu'il le souhaitait.

Ces dernières années, Saif al-Islam a été considéré comme une personne digne de confiance (voire docile) aux yeux de son père. Le fils Kadhafi, qui souhaite rompre avec le silence de rigueur dans les pays nord-africains, s'est-t-il ou va-t-il se brouiller avec son cher papa, à cause de ses idées avant-gardistes ? L'avenir le dira... En tout cas, Saif al-Islam Kadhafi a fait preuve d'un courage politique rare en Afrique du Nord et cela force le respect.

Auteur :
Mis en ligne : Samedi 16 Décembre 2006
 
Dans la même thématique