William et Harry doivent se réunir pour le dévoilement d'une statue de leur défunte mère, la princesse Diana

Harry et William d'Angleterre

Le fossé entre le prince William et le prince Harry est si profond que les frères n'ont même pas été en contact pour discuter de l’érection d’une statue en l’honneur de leur mère cet été.

L'événement est organisé par un comité directeur, comprenant la sœur de la princesse Diana et l'un de ses amis les plus proches.

Mais la 'triste vérité' est que les frères autrefois inséparables n'en ont pas parlé personnellement depuis des mois, malgré le dévoilement prévu pour juillet, a déclaré une source.

Le Daily Mail a révélé en janvier que William et Harry avaient tous deux l'intention d'être à l'événement tant attendu le 1er juillet, qui aurait été le 60e anniversaire de Diana.

C'est toujours le cas malgré l'angoisse et la colère profondes causées par l'interview explosive de Harry et Meghan par Oprah Winfrey plus tôt cette semaine.

Le prince William et Harry sont tous deux 'toujours déterminés' à se réunir pour le dévoilement d'une statue de leur défunte mère, la princesse Diana, à Londres cet été. Sur la photo, les frères avec Diana en 1987

L'événement est organisé par un comité directeur, comprenant la sœur de la princesse Diana et l'un de ses amis les plus proches.

Cependant, le prince basé en Californie peut être quelque peu dépendant du moment où sa femme, qui est enceinte de leur deuxième enfant, accouche, ainsi que des restrictions de voyage internationales dues à la pandémie de Covid.

Une source a déclaré: 'C'est une situation très triste mais la relation est tellement tendue qu'ils n'ont même pas été en mesure de décrocher le téléphone pour discuter de ces questions. C’est la triste vérité.'

Kate3
Harry et Meghan

La popularité des Sussex plonge

La côte de popularité du duc et de la duchesse de Sussex est au plus bas, selon un sondage (du Daily Mail).

Dans l'interview d'Oprah Winfrey, Harry et Meghan ont fait des allégations explosives reprochant à la famille royale des attitudes racistes.

Meghan a également affirmé qu'un manque de soutien l’avait fait se sentir suicidaire. Mais le sondage YouGov suggère qu'il n'a pas été bien accueilli par le public – l’opinion publique envers Harry étant maintenant plus négative que positive pour la première fois depuis qu’il est allé en Amérique.

L'enquête menée en milieu de semaine auprès de 1664 Britanniques montre que 45% ont une opinion positive de Harry, mais 48% le considèrent négativement, donnant un score net de -3, soit une baisse de 15 points la semaine précédente. Seulement 31% ont une opinion positive de Meghan, tandis que 58% la considèrent négativement, lui donnant une note nette de -27, une baisse par rapport à -14.

Mais William et Kate avaient des notes nettes de +60 et +57 respectivement, une légère baisse par rapport à la semaine dernière. La plupart des 18 à 24 ans approuvaient Meghan (55%) et Harry (59%).

Mais 83% des personnes âgées de plus de 65 ans ont une opinion négative de Meghan et 69% n'aiment pas Harry.

Le dévoilement de la statue de Diana, princesse de Galles risque d’avoir lieu sans le duc de Sussex…

Les frères ont annoncé en 2017, avant le 20e anniversaire de la mort tragique de leur mère dans un accident de voiture à Paris, qu'ils prévoyaient d'installer une statue à sa mémoire dans les jardins du palais de Kensington, sa maison londonienne.

Ils ont mis en place le comité de la statue de Diana, princesse de Galles, afin de collecter des fonds en privé pour le monument.

Son président est Jamie Lowther-Pinkerton, un ami de confiance et ancien secrétaire privé des princes.

Les membres clés comprennent la sœur de Diana, Lady Sarah McCorquodale, ainsi que Julia Samuel, une amie proche de Diana et marraine du prince George.

Les frères ont choisi l'artiste Ian Rank-Broadley, dont le portrait de la reine apparaît sur toutes les pièces britanniques, pour créer la statue et espéraient la dévoiler avant la fin de 2017.

Mais leur relation désintégrée, à la suite du démantèlement officiel de leur foyer commun et de leur fondation caritative, et la décision de Harry de quitter le palais de Kensington pour Windsor avec Meghan, 39 ans, ont retardé les plans.

Des sources insistent sur le fait que cela n'a jamais été mis en doute malgré la décision acrimonieuse des Sussex de quitter la famille royale active et de s'installer aux États-Unis l'année dernière.

Mais il y a une immense tristesse que le projet en mémoire de leur mère n'ait pas encore réussi à rapprocher les frères.

Harry et Meghan
Piers Morgan

Maintenant, Meghan Markle se plaint à l'Ofcom de Piers Morgan

Le régulateur des médias Ofcom a reçu une plainte au nom de Meghan Markle au sujet des propos controversés de Piers Morgan sur Good Morning Britain.

Le diffuseur a émis des doutes sur les propos de la duchesse de Sussex dans son entretien avec Oprah Winfrey dans lequel elle parlait de ses pensées suicidaires.

Morgan a insisté sur le fait qu'il ne croyait pas un mot de ce que Meghan avait dit. Plus tôt cette semaine, il est apparu que la duchesse avait déposé une plainte officielle auprès d'ITV après ses critiques à son encontre dans l'émission de lundi.

On prétend qu'elle s'est concentrée sur la façon dont ses remarques pourraient avoir un impact sur la santé mentale en général. Morgan a quitté le programme mardi, lorsque l'Ofcom a révélé qu'il avait à ce moment-là reçu plus de 41 000 plaintes.

Le régulateur des médias Ofcom a reçu une plainte au nom de Meghan Markle au sujet des propos controversés de Piers Morgan sur Good Morning Britain.

L'organisme de bienfaisance pour la santé mentale Mind a également critiqué les commentaires de Morgan.

L'Ofcom a maintenant confirmé 'le dépôt de plainte relative aux normes déposée au nom de la duchesse de Sussex'.

Hier, Morgan, sur la photo, a imputé son départ de Good Morning Britain à une 'culture d'annulation'.

Il a déclaré qu'il avait 'perdu' son emploi parce qu'il ne s'excuserait pas de 'ne pas croire' aux affirmations de Meghan.

Il a écrit sur Instagram: 'Je suis ainsi devenu la dernière' victime 'de la culture d'annulation qui imprègne notre pays… Bien que je ne me considère bien sûr ni comme une victime, ni réellement annulé.'

Cela intervient alors que Associated Newspapers, propriétaire du Daily Mail, a écrit à Viacom CBS pour demander qu'un montage 'sérieusement inexact et trompeur' des journaux britanniques soit retiré du programme d'interview d'Oprah.

La société a critiqué l'émission de CBS pour 'distorsion délibérée et trahison' des titres de journaux pour soutenir ses affirmations sur la couverture raciste de la presse britannique.

Il a été annoncé hier que Harry et Meghan avaient fait un don à PressPad, une nouvelle organisation caritative qui vise à aider des jeunes de 'divers horizons' à devenir journalistes. La première question qui nous vient à l’esprit est d’où vient cet argent ? Des Britanniques ?

Ce serait cocasse. Plus on avance dans le temps et plus le duo des Sussex ou plutôt des clodos de New-York, apparait louche… Meghan et Harry jouent les mécènes dans un domaine qui ne doit en aucun cas recevoir des bakchichs, pour des questions de déontologie, afin d’accroitre leur influence auprès des médias. Lesquels ne manqueront pas de mettre au placard leur impartialité légendaire afin de parler d’eux avec les meilleures intentions.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 14 Mars 2021

 
Dans la même thématique
 
Articles connexes