Portrait robot des Marocains

Berberid
Berberid

Mis à part quelques berberid, originaires d’Algérie, les Marocains ont tendance à avoir de plus en plus le phénotype suivant !

La description : Sous-type éthiopien qui était plus répandu dans les régions du Sahara occidental au Néolithique, lorsque la zone était encore une savane verte. Trouvé de la Mauritanie au Sénégal et de la Guinée au nord du Cameroun. Commune parmi les Peuls occidentaux, en particulier dans les locuteurs du pular des régions de montagne.

Ce phénotype est mélangé avec d'autres Peuls, Maures, Haoussas et personnes apparentées. À partir du XVe siècle, l'islamisation, les migrations et les guerres ont fait que nombre de ces groupes se sont fortement mélangés.

Traits physiques : Peau rougeâtre moyen à brun foncé, cheveux ondulés à bouclés. (Plutôt) grand, ectomorphe, brachyskélique. Dolichocéphale à mésorhine, nez long, souvent convexe. Les lèvres ne sont ni fines ni épaisses. Des traits pseudo-sémitiques peuvent apparaître chez certains individus. Un peu prognathique.

Source : West African genetic influence dominates (Baker, 1981; Henn et al., 2012).

Dans la partie nord du pays, on trouve également :

Description:

Un type Proto Atlanto méditerranéen, nommé à l'origine d'après les Berbères et la Barbarie d'Afrique du Nord. Associé aux types paléolithiques qui ont autrefois migré d'Asie occidentale. Présent dans les Berbères modernes comme les Riffians, Kabyles, Shilha, Chaoui, ainsi que d'autres Nord-Africains, par ex. Touareg (Imrads) et indigènes des îles Canaries. Un type minoritaire dans d'autres parties de l'Europe (en particulier dans le sud de la péninsule ibérique, dans le Périgord) et en Turquie.

Traits physiques:

Peau brun clair à moyen, bouclés ondulés, cheveux bruns à noirs. Plutôt court, mésoskélique, méso- à endomorphe. Dolichocéphale, chamae-orthocranique. Nez légèrement leptorrhine, parfois mésorhinique, souvent avec un pont déprimé. Face grossière et large, arcades zygomatiques importantes, distance interorbitaire grande. Yeux parfois obliques / pseudo-mongoloïdes. Mâchoire lourde et anguleuse, arcades marquées.

Phénotype marocain type ethiopid
Phénotype marocain type ethiopid
Auteur :
Mis en ligne : Samedi 12 Décembre 2020
 
Dans la même thématique