Paola Schietekat porte plainte contre le Qatar

Paola Schietekat, jeune Mexicaine
Paola Schietekat, jeune Mexicaine

Paola Schietekat est une jeune femme mexicaine. Une fois son diplôme en économie comportementale en poche, elle obtient un poste dans une entreprise basée au Qatar. Mais sa mission professionnelle a viré au cauchemar.

Violée mais accusée par la justice d'adultère

La Mexicaine de 27 ans exécutait une mission professionnelle concernant la préparation de la Coupe du monde de football au Qatar. Le Qatar se prépare à devenir le premier pays arabe à accueillir cette compétition.

En 2021, Paola subit une agression sexuelle commise à son encontre par un compatriote mexicain, lui aussi expatrié au Qatar. La jeune femme s'empresse de porter plainte auprès des autorités locales. Après une courte enquête, les autorités qataries ont notifié Paola qu'elle encourait une peine d'emprisonnement ferme de 7 années, ainsi que 100 coups de fouets donnés sur la place publique.

Paola, choquée et apeurée, quitte le Qatar et retourne immédiatement au Mexique. Elle raconte son horrible mésaventure au journaliste mexicain Julio Astellero qui publie alors son témoignage.

Paola Schietekat avait pourtant obtenu un rapport médical venant accréditer ses accusations de viol, qu'elle avait remis lors de sa plainte à la police qatarie ainsi qu'à son consulat mexicain. Mais elle a appris récemment que son agresseur avait été interrogé puis relâché par les autorités qataries: Il aurait expliqué que Paola aurait menti, qu'ils ont eu tous deux un rapport sexuel consenti, ce qui a profondément choqué la jeune femme.

Nous ne savons pas si l'agresseur présumé a fourni des preuves de ses dires ou si il a été cru sur parole, toujours est-il qu'il est libre à présent et que c'est Paola qui est désormais inquiétée par la justice du Qatar pour avoir eu un rapport sexuel hors mariage (fornication).

Paola Schietekat a donc quitté le pays afin d'éviter d'être emprisonnée mais fustige le système juridique et les autorités du Qatar, bien plus soucieux de protéger les hommes en cas d'accusations d'agressions sexuelles, que de rendre justice aux femmes. Paola a décidé de porter plainte contre les autorités qataries!

De nombreuses organisations dénoncent le non-respect des droits humains au Qatar, et ce genre de crime est souvent utilisé contre ce pays à des fins de propagande, d'autant que des personnalités cherchent à ce que la coupe du monde de football soit boycottée. Toutefois il est particulièrement injuste de vouloir condamner une femme si elle est victime d'un crime. Si la justice qatarie dispose de preuves qu'il s'agit d'une relation sexuelle consentie, pourquoi ne pas condamner l'homme également, puisqu'il s'agit d'un crime commis par deux personnes!? Enfin, l'application de la Charia représente une tradition (et non pas une médiation divine) pour rendre la justice tellement datée que les Qataris sont ridicules de la perpétuer alors qu'ils tentent d'afficher une image d'ouverture et de modernité aux yeux du monde.

Auteur :
Mis en ligne : Jeudi 3 Mars 2022
 
Dans la même thématique