Pol Pot : le chef du régime communiste cambodgien qui a voulu bannir tout ce qui venait de la civilisation

Pol Pot
Pol Pot

Saloth Sârnote 1 (19 mai 1925 – 15 avril 1998), plus connu sous le nom de Pol Pot, est un homme d'État cambodgien, chef des Khmers rouges et du Parti communiste du Kampuchéa. Il est mort en 1998 et a été rejoint par son bras droit, un ancien dirigeant khmer rouge, en 2019.

Il était surnommé le "Frère numéro 2" du régime khmer rouge, qui a plongé le Cambodge dans l'horreur entre 1975 et 1979. Nuon Chea est mort, dimanche 4 août, à Phnom Penh, où il était incarcéré depuis 2007.

Pour en revenir à Saloth Sarnote, après avoir dirigé la guérilla khmère rouge pendant la guerre civile, il est à partir de 1975 le principal chef du régime communiste cambodgien, un État communiste appelé Kampuchéa, d'abord en tant que dirigeant de facto, puis officiellement en tant que Premier ministre de 1976 à 1979. Le programme d'étude sur les crimes du régime khmer rouge de l'université Yale évalue le nombre de victimes des politiques de son gouvernement à environ 1,7 million de morts, soit plus de 20 % de la population de l'époque.

Durant cette époque, la propriété, l'argent, les livres, les lunettes, les chaussures, les images même… tout ce qui évoque la civilisation est banni.

Chassé du pouvoir par l'invasion vietnamienne, Pol Pot continue ensuite de diriger les maquis khmers rouges qui poursuivent la lutte contre les Vietnamiens. Après 1991, les Khmers rouges sont exclus du processus de paix au Cambodge.

Auteur :
Mis en ligne : Samedi 3 Avril 2021

 
Dans la même thématique
 
Articles connexes