Mise en beauté de la fiancée

Femmes recevant un massage dans des pétales
Mariee algerienne

Si les costumes, la musique, les danses et les repas de noce peuvent différer d'une région à l'autre du Maghreb, au-delà des particularités locales, les rituels du mariage sont assez similaires. La mise en beauté de la mariée, dans la tradition maghrébine, fait l'objet d'un véritable cérémonial.

Cette cérémonie devait préparer la future épouse à sa première nuit en tant qu'épouse. Mais c'est aussi une sorte de baptême pour la jeune fille qui va devenir une femme. Ce rituel de passage se manifeste par de nombreux symboles tout au long de la mise en beauté de la fiancée. Le rituel de bain et de mise en beauté de la future mariée se déroule entre femmes, dans une relative intimité. L'étape fondamentale est le départ au hammam.

Les préparatifs

Le rituel du bain et la mise en beauté de la mariée sont communément préparés dès l'avant-veille du mariage. Une semaine avant le jour J, la mère de la fiancée réserve le hammam habituel de la famille. Au jour convenu, on désigne une préposée au bain, appelée "tayaba al hammam". Cette dernière se rend chez les parents de la future mariée pour récupérer ses effets personnels et s'assure que rien n'a été oublié. Son rôle est très important, c'est elle qui a la charge de conduire le cérémonial de la mise en beauté. Ceux qui en ont les moyens désignent deux préposées au bain.

Les accessoires de beauté

Dans une petite valise en osier finement ouvragée, sont soigneusement rangées grandes et petites serviettes parfumées et tous les accessoires que l'on a coutume d'emporter au hammam. Sans oublier un fichu délicatement travaillé, bordé de longues franges de soie, de couleur rose. Les mères des fiancées tunisiennes prennent soin de préparer du tfal ou ghassoul mélangé à du jasmin pour le parfumer... Dans le mahbess, un pot en cuivre, se trouve tout le nécessaire de toilette et les produits de soin pour le corps.

L'arrivée de la fiancée au hammam

Bain de pieds dans une bassine en cuivreLa valise à la main et le pot en cuivre sur la tête, la tayaba précède la fiancée afin de la recevoir au moment où elle arrivera plus tard avec parents et amies. A son arrivée au hammam quelques heures plus tard, c'est tout le quartier qui est en liesse ! Les youyous accompagnent les incantations invoquant les anges protecteurs. En Tunisie, un cortège de femmes à pieds accompagne la fiancée en chantant pendant que l'une d'elles joue de la derbouka, jusqu'à l'arrivée au hammam !
Selon les croyances populaires, dans les moments les plus importants de la vie et le mariage en fait naturellement partie, l'invisible peuplé d'esprits malveillants est en éveil et il faut s'en protéger... On prie Dieu et les saints tout le temps.

La fiancée est traitée comme une princesse

C'est dans cette atmosphère magique que la tayaba accueille la fiancée vêtue de son peignoir dans la chambre chaude, suivie de ses convives. Les deux plus jeunes d'entre elles ouvriront le cortège avec une bougie allumée dans chaque main (la bougie symbolise la destinée éclairée). C'est ainsi que, dans la moiteur des vapeurs parfumées et livrée aux mains expertes de la tayaba, la jeune fiancée recevra tous les soins consacrés à la beauté du corps. Elle sera lavée, épilée à la fameuse cire au sucre puis massée. Elle sortira ensuite de la chambre chaude du hammam emmitouflée dans des draps de bain roses, la tête couverte du fichu, et regagnera la salle de repos sous les youyous, les incantations et les bénédictions de ses proches.

Un rituel de passage à l'âge adulte

Les tayabat déshabillent la future mariée et lui donnent le bain rituel. Il existe une coutume selon laquelle les tayabat doivent verser sept fois de l'eau sur la tête de la fiancée (le chiffre sept étant très symbolique). Après ce rituel, on débarrasse la fiancée de ses vêtements de jeune fille et on la revêt de nouveaux vêtements afin qu'elle puisse, symboliquement, quitter son statut de jeune fille pour devenir une femme et une épouse.

La cérémonie de mise en beauté se termine par une fête conviviale durant laquelle on distribue aux convives diverses douceurs et boissons... La fête continue. Demain sera destiné à la Cérémonie du henné, la veille du grand jour, celle où la mariée rencontrera son époux.

Auteur :
Mis en ligne : Lundi 14 Février 2005