Mariage en Afghanistan

Un mariage afghan
Un mariage afghan

Le mariage est extrêmement important en Afghanistan. La pratique du mariage arrangé entre familles est très répandue. Les Afghans vont toujours essayer, dans la mesure du possible, de marier leurs enfants avec ceux des membres de la communauté. Les unions sont conclues entre habitants du même village, de la même tribu ou à défaut de la même ethnie. C'est d'ailleurs compréhensible car dans certains villages reculés, les occasions de rencontrer des gens d'autres villages sont très rares pour permettre des mariages en dehors du village d'origine.

Un mariage revient ici très cher et les familles s'endettent sur plusieurs années pour le payer. Les frais sont à la charge de la famille du marié. C'est d'ailleurs un véritable problème sociétal, un frein à l’arrangement des unions: les jeunes garçons doivent d'abord travailler et épargner avant de pouvoir songer au mariage. De ce fait, ils attendent souvent plusieurs années avant de pouvoir se marier.

Lorsque le père donne sa fille, il demande en général une grosse somme d'argent. Plus un père réclame une forte somme et plus il signifie à tous que sa fille a une grande importance pour lui. La somme d'argent offerte à la belle-famille représente la valeur de la future épouse.

Mariée afghane avec une robe orange
Mariée afghane avec une robe orange

La robe de la mariée, souvent très colorée, est également très couteuse. On reconnait bien une certaine influence indienne, la robe afghane ressemblant au sari. A Kaboul, on peut voir de nombreuses boutiques d'articles de mariage. C'est un domaine important de l'activité économique afghane. Toute la cérémonie est organisée par les femmes. La future épouse ou son tuteur doivent au préalable donner son consentement. Bien que le mariage soit arrangé, la jeune femme a le droit de refuser l'union qu'on lui propose.

Pour les témoins il en faut deux : soit deux hommes, soit deux femmes et un homme. Rappelons que le témoignage d'un homme vaut celui de deux femmes en Islam [Coran, sourate 2, verset 282], et l'Afghanistan est un pays dont la pratique de l'Islam est très ancrée dans la tradition.

Pendant la fête, femmes et hommes sont séparés. Ce sont surtout les hommes qui dansent. Ce n'est que dans les familles "modernes" que l'on peut assister à un mariage où hommes et femmes se mélangent. Chez les familles aisées et citadines, le mariage a lieu dans ce qu'on appelle une grande salle de mariage. Ce sont de grands "Halls" richement décorés, parfois trop, ce qui frôle le mauvais goût. Les salles de mariage sont très illuminées, très fleuries et richement décorées. Elles sont dédiées à cette usage et sont louées par des familles qui cherchent le faste pour la célébration du mariage.

La famille est une institution primordiale pour les Afghans. Elle est le pilier de la société. Les membres de la famille vivent tous ensemble, dans la même maison. Tant qu'un enfant n'est pas marié, il ne quitte pas le domicile familial et il est même très fréquent qu'un fils continue à y vivre une fois qu'il a femmes et enfants. La polygamie est permise à l'homme afghan. Il peut théoriquement se marier avec plusieurs épouses. Toutefois, dans la pratique, comme le mariage n'est pas pris à la légère et qu'il coûte très cher, peu d'hommes peuvent y prétendre. Et de toute façon, les femmes afghanes n'aiment pas partager leur mari avec d'autres épouses. Elles font donc valoir, quasi-systématiquement, leur droit de refuser un mariage lorsque leur prétendant est déjà marié.

La mariée

En Afghanistan, les mariages durent plusieurs jours. Le premier jour a lieu la veille de la fête du mariage. La jeune femme se réunit avec les membres féminins de sa famille et ses amies pour la "fête du henné". Le marié fait une brève apparition, mais c'est principalement une fête féminine.
Le jour du mariage, la mariée est vêtue d'une belle robe traditionnelle! Elle doit bien sûr être la plus belle. Les parents et amies de la mariée s'assoient alors avec elle chez son père, en attendant l'arrivée du cortège du marié.

Le marié

Le jour du mariage, une fête encore plus importante se déroule dans la maison familiale du marié. Des parents et amis masculins sont invités à déjeuner, tandis que des musiciens jouent du tambourin à l'extérieur. Les membres de la famille du marié accueillent les invités, servant du thé et du jus de fruit à leur arrivée. Après la prière de l'après-midi (‘asr), la procession commence.

Les hommes aiment danser pendant un mariage
Les hommes aiment danser pendant un mariage

La procession

Le marié est traditionnellement assis sur un cheval décoré de tissu brodé. Tous les membres de la famille du marié se rendent au domicile de la mariée. Les jeunes membres de la famille et les amis du marié suivent avec les musiciens, chantant et jouant du tambourin pendant le voyage. Très souvent, le voyage se fait dans un joli baldaquin pour la jeune mariée. 4 hommes vont la porter et elle se déplacera de manière royale, à l'abri des regards derrière des tissus épais de couleurs vives.

La fête

Lorsque tous sont arrivés, les hommes écoutent un court sermon sur le mariage avant d'escorter le marié dans la maison de la mariée. Les mariés s'assoient ensemble sur un canapé décoré et la fête commence. Les gens écoutent de la musique, boivent des jus de fruits frais et mangent des desserts traditionnels. Un gâteau de mariage est d'abord découpé et dégusté par le couple, puis distribué aux invités. Vers la fin de la fête, une danse traditionnelle afghane est exécutée.

Traditions spéciales

Alors que les mariés sont assis sur le canapé décoré, ils participent à une tradition spéciale appelée "miroir et Coran". Ils sont recouverts d'un seul châle et pourvus d'un miroir enveloppé de tissu. Un Coran est placé sur la table devant eux. Dans l'intimité sous le châle, ils déballent ensuite le miroir et regardent pour la première fois leur reflet. Ils sont les premiers à se voir ensemble, en tant que couple marié! Ils lisent ensuite chacun à leur tour des versets du Coran.

Après le mariage

Une petite procession est organisée pour amener les mariés dans leur nouvelle maison à la fin de la noce. Un animal (mouton ou chèvre) est sacrifié à l'arrivée de la mariée. Alors qu'elle entre, la mariée enfonce un clou dans l'embrasure de la porte qui symbolise la force de leur nouveau mariage.

Une autre cérémonie spéciale a lieu quelques jours plus tard, lorsque quelques amis proches et parents apportent des cadeaux de pendaison de crémaillère à la jeune mariée.

Les domaines public et privé sont strictement séparés. Le foyer familial est régi selon une hiérarchie traditionnelle. Le doyen, le membre âgé de la famille est très respecté. Le chef de la famille est l'homme, valide et en bonne santé. S'il meurt, son fils prend les rênes, à défaut, c'est sa femme.

Le chef de famille doit faire vivre tous ceux qui habitent sous son toit et porte la responsabilité des événements familiaux. Si un membre de la famille agit mal, la honte entache toute la famille.

Un jeune couple moderne s'apprêtant malgré tout à suivre la tradition du miroir et du Coran
Un jeune couple moderne s'apprêtant malgré tout à suivre la tradition du miroir et du Coran
Auteur :
Mis en ligne : Vendredi 6 Août 2021
 
Dans la même thématique