Vols aggravés : un taux 85 fois inférieur au Japon par rapport à la France

Juge au Japon
Juge au Japon

Le faible taux de criminalité au Japon n’est une surprise pour personne. Le Livre blanc sur les crimes, publié par le ministère de la Justice Nippon en 2020, montre en s’appuyant sur les dernières données chiffrées que la société japonaise est sûre, surtout en ce qui concerne le vol aggravé, dont le taux est incroyablement bas comparé aux autres pays comme la France ou le Royaume-Uni.

Selon le rapport 'Les tendances criminelles dans les pays étrangers', 307 meurtres ont été commis au Japon en 2017, tandis qu’en France, en Allemagne et au Royaume-Uni on en compte plus de 800 et aux  États-Unis 17 284, ce qui représente le nombre incroyable de 56 fois plus d’occurrences qu’au Japon.

Le nombre d’homicides pour 100 000 habitants était de 5,3 aux États-Unis, 1,3 en France, 1,2 au Royaume-Uni, 1 en Allemagne, et de seulement 0,2 au Japon.

Ces statistiques sont basées sur les 'Enquêtes sur les situations criminelles' menées par l’Office des Nations unies contre les drogues et la criminalité (ONUDC) et sont constituées des types de crimes considérés comme graves, tels que le meurtre, le vol aggravé, le vol et la violence sexuelle. Les chiffres pour 2013-17 sont résumés pour un total de cinq pays, le Japon, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis.

En observant le taux de 'vol aggravé' on constate une différence extrême entre l’Archipel japonais et les autres pays étudiés dans ce rapport : 1,8 au Japon, 154,3 en France, 47,0 en Allemagne, 118,7 au Royaume-Uni et 98,6 aux États-Unis. (Données évaluées sur l’année 2016 au Japon, mais l’année 2017 pour les autres pays).

Auteur :
Mis en ligne : Jeudi 14 Janvier 2021

 
Dans la même thématique