Explosion à Beyrouth : coeur serré, solidarité

Liban - Explosions port de Beyrouth 04.08.2020
Famille de Beyrouth Liban, explosion d'aout

Le peuple libanais a connu en ce triste jour du 04 Aout 2020 une nouvelle épreuve : Une double explosion d’un bâtiment de stockage sur les quais du port de Beyrouth a eu lieu.
Un bâtiment qui stockait depuis près de 6 années plusieurs milliers de tonnes de produits chimiques et qui a engendré une énorme explosion soufflant toutes les maisons et bâtiments aux alentours.

Le bilan est lourd : plus de 100 morts, plusieurs milliers de blessés, plusieurs centaines de milliers de personnes sans domicile, qui vivaient déjà dans une situation précaire.
Deux établissements de soins étaient sur la zone du sinistre et deux infirmières auraient été tuées par le souffle de l’explosion qui a donc touché également les capacités de soins de la capitale.
Forcément les urgences réparties sur les autres hôpitaux ont très vite été saturés.

Le Liban est un pays petit par son territoire mais immense par son Histoire mais a subi surtout une longue liste de souffrances et tragédies.

Tout d’abord l’installation de son voisin israélien a fait fuir un grand nombre de réfugiés palestiniens au Liban dès 1950 jusqu’en 1967.
Bien que le peuple libanais soit particulièrement généreux et fraternel, cet afflux important de réfugiés a profondément déstabilisé la situation du pays, des tensions entre les communautés ont éclaté, et une longue guerre civile en découla durant 15 longues années jusqu’en 1990.

Le Liban a connu de nombreux déboires avec Israël depuis 1967, et se trouve à ce jour toujours en état de guerre contre son voisin.

Le voisin syrien, soutenu par l’Iran fait régulièrement des ingérences dans la vie du pays, et  a notamment développé une organisation armée : Le Hezbollah.
Les Syriens ont même été jusqu’à faire assassiner le premier ministre Rafiq Hariri en 2005 afin de maintenir leur emprise au Liban (même si cela n’est toujours pas clairement prouvé au niveau international, il s’agit pour tous d’un secret de polichinelle).
Les Saoudiens interviennent également dans ce pays par le biais de personnalités puissantes dans le pays.
Le Liban est donc un théâtre d’affrontements indirects entre Iraniens et Saoudiens et bien évidemment cela génère une instabilité quotidienne pour les Libanais.

La guerre de Syrie qui a éclaté en 2011 a énormément touché le Liban voisin qui a vu certaines opérations militaires déborder sur son territoire, mais surtout a accueilli un nombre très important de réfugiés syriens. Ils sont estimés à 1.5 millions de Syriens réfugiés au Liban, alors que la population libanaise est de … 5.5 millions d’individus. Des réfugiés pour lesquels le Liban n’a pas la possibilité d’offrir grand-chose car le pays subit une précarité économique certaine.

Une précarité qui s’est muée en crise majeure en 2019 : Le Liban se déclare en faillite. Sa monnaie est dévaluée, des millions de personnes sont ruinées, les services publics sont au ralenti, la pauvreté s’accroit et même la faim, puisqu’il est désormais estimé que 30 % de la population est en état de famine !

A cette liste de malheurs s’ajoute l’épidémie de Covid-19 qui, heureusement, n’a pas été aussi mortelle que dans les pays occidentaux, mais qui ajoute à la lourdeur des problèmes vécus par la population.
On compte à ce jour 5500 cas confirmés de patients infectés et 68 décès lié au virus.

L’explosion de l’entrepôt du port de Beyrouth est donc un malheur qui arrive dans un contexte déjà intenable. Le port de Beyrouth permettait au pays de réaliser 80 % des importations des denrées alimentaires et de médicaments ce qui va donc immédiatement poser un problème logistique et humanitaire.
Espérons que les dirigeants du monde entier vont arrêter de nous faire honte et vont se montrer pour une fois efficaces dans l’aide à apporter sans condition et dans l’urgence à cette terre de souffrance. Et comme on dit en Algérie : rabi ijib echfa, que Dieu aide les blessés à se rétablir !

Concernant les causes de cette dernière catastrophe en date, il y a la version privilégiée qui évoque un incendie accidentel, provoqué par la chaleur de l’été et le stockage des produits sans surveillance.
Il est aussi toutefois très probable que l’incendie des produits stockés ait une origine criminelle.
Espérons que nous apprendrons toute la vérité un jour, mais l’heure est à soigner, aider et réconforter la population pour le moment.

Tout notre soutien aux Libanais. Courage, nos cœurs sont serrés mais solidaires.

Auteur :
Mis en ligne : Jeudi 6 Août 2020