La diaspora française du Liban inquiète

Sécurité civile française au Liban

L’explosion au port de Beyrouth, la capitale du Liban, a été relayée dans le monde entier le 4 août 2020.

La gestion de la crise suscite une inquiétude grandissante auprès des Français vivant au Liban.

Rappelons que près de 5000 Français vivent au Liban ainsi que 20 000 binationaux franco-libanais.

Au moins 40 Français ont été blessés dans la double explosion au port de Beyrouth, un bilan communiqué jeudi dernier par le parquet de Paris, qui a élargi son enquête après le décès du premier ressortissant français, Jean-Marc Bonfils, un architecte installé au Liban.
Depuis, une deuxième victime a succombé à ses blessures.

Dans les jours qui ont suivi la catastrophe, une équipe de la police scientifique française a été dépêchée sur place afin d’enquêter sur les circonstances de ce dramatique accident. 
Leur mission vise notamment à participer à l'identification des victimes et à la reconstitution des événements, dans le cadre d'une coopération avec les autorités libanaises.
Si les équipes françaises semblent tolérées ou désirées, les politiques libanais au pouvoir continuent de rejeter une enquête internationale, alors que les politiciens de l’opposition réclament une enquête indépendante.

Cet événement, qui s’ajoute aux problèmes économiques du Liban pourra inciter les Français, traumatisés, à quitter un pays ami de la France.

Auteur :
Mis en ligne : Vendredi 14 Août 2020