La ville de Byblos au Liban

Cèdre du Liban
Byblos, le port de plaisance

Le cèdre est à la fois le symbole du Liban tout entier et celui de la ville antique de Byblos; il est si important qu'il apparaît sur le drapeau, la monnaie, les timbres, les plaques d'immatriculation. Très recherché durant l'Antiquité, le bois de cèdre a des qualités exceptionnelles: il ne pourrit pas et resiste au feu.

Dans la légende du roi Gilgamesh, il va chercher du bois dans les forêts libanaises sur le site qu'on suppose être celui de Byblos! Le bois de cèdre en effet peut rester intact pendant 4000 ans! Près de Tripoli, la deuxième ville du Liban, les champs d'oliviers recouvrent la plaine côtière. Les montagnes de l'Anti-Liban sont assez arides par rapport au Mont Liban souvent enneigé.

Byblos est très fréquentée pour ses plages mais aussi pour ses sites archéologiques.
L'histoire de cette cité couvre 7000 ans!
Les vestiges qui attirent les touristes du monde entier sont concentrés derrière la forteresse des croisés. Au Liban, finalement, on peut faire du ski le matin et prendre des bains de mer l'après-midi; le mont Liban culmine à 3000 m d'altitude et les stations de ski sont à une heure à peine de la capitale, Beyrouth.

Habité depuis 8 000 ans, le port de Byblos s’est nourri de nombreuses influences. Les vestiges de son riche passé sont nombreux, parmi lesquels trône le sarcophage du roi Ahiram (fin du 11e siècle av. J.-C.), qui porte la plus ancienne inscription phénicienne connue. Touristique et dynamique, Byblos accueille un festival international de musique chaque été, avec des stars des musiques actuelles, mais aussi des opéras, donnés dans le cadre sublime des ruines antiques de Byblos.

Auteur :
Mis en ligne : Jeudi 24 Octobre 2019