Quand Mohammed ben Salman arrêtait son oncle, ainsi que l'héritier au trône

Mohammed bin Salman
Mohammed Ben Nayef

Le prince héritier Mohammed ben Salman, fils du roi Salman Al Saoud, surnommé MBS, a fait arrêter trois membres de sa famille pour haute trahison. Mohamed Ben Salman détient dorénavant deux cousins et son oncle. Son oncle le prince Ahmed ben Abdoulaziz Al Saoud est le seul et unique frère du roi Salman. L’un des cousins arrêté n’est autre que le prince Mohammed ben Nayef, qui était l’héritier du trône jusqu’en 2017.

Mohammed ben Salman a fait arrêter deux dissidents pour haute trahison. Parmi eux le frère du Roi et successeur au trône d’Arabie. Illustration : prince MBS - derrière son sourire d'ange se cache un véritable démon ! (dans ce cas-là ne dit-on pas : 'aeudhu biallah min alshaytan alrajim).

Comme s'il était sous l'emprise de son propre fils, le roi Salman désigne Mohammed comme prince héritier...

En 2017, le roi Salman, 84 ans, dont la santé est très préoccupante, avait désigné son fils, Mohammed ben Salman, 34 ans, héritier du royaume d’Arabie saoudite après seulement deux ans de règne. Jusqu’à cette date, l’héritier désigné était Mohammed ben Nayef. Depuis lors, celui que l’on surnomme MBS, s’installe peu à peu au pouvoir, éliminant tous ceux qui se mettent sur son passage.

L’héritier au trône n’a pas hésité à faire arrêter son principal rival, l’ancien prince héritier. Il aurait également arrêté le prince Nawaf, un autre cousin, frère cadet de Mohammed ben Nayef, qui était présent lors du raid qui s’est déroulé dans le désert.

Mohammed ben Salman écarte encore 3 rivaux supplémentaires

Selon les informations de la presse britannique, le roi Salman aurait contresigné les arrestations des membres de sa famille, ordonnées par son fils. Il ne serait pas aberrant de penser que le fils du roi Salman compte sur le fait que la santé de son père se dégrade, pour prendre le pouvoir de force, d’où cette nouvelle vague d’arrestations, qui est une preuve de plus que Mohammed ben Salman manigance des choses. Le frère du roi Salman, le prince Ahmed, est revenu récemment au pays, après des années passées à Londres. Le prince Ahmed n’est pas vraiment un partisan du prince héritier et sa présence sur le territoire devait très certainement lui mettre la pression.

MBS est-il en train de prendre le pouvoir ?

Juste derrière Mohammed ben Salman, figurait le prince Mohammed ben Nayef, 60 ans, ancien héritier du trône, qui lui aussi menait une campagne contre MBS, qu’il accuse d’avoir pris sa place.
Mohammed ben Nayef occupait des fonctions importantes jusqu’à son éviction en 2017. Il fut ministre de l’Intérieur et a longtemps été impliqué dans toutes les actions de contre-terrorisme. La rumeur dit qu’il a été remplacé à cause de son addiction aux antidouleurs.

Dieu seul sait ce que MBS a vraiment fait de Mohammed ben Nayef, nul ne sait s'il est vivant...

Tous ceux qui osent affronter le prince héritier connaissent un sort semblable. L’année dernière MBS avait séquestré au Ritz-Carlton de Ryiad, une trentaine de hauts dirigeants du pays, dont des membres de la famille royale, les forçant à céder certaines de leurs positions.

Jamal Khashoggi gênait-il MBS ?

Mohammed ben Salman a avoué sa responsabilité dans le meurtre de Jamal Khashoggi sans pour autant avouer l’avoir commandité. Le meurtre de ce journaliste dissident dans l’ambassade d’Arabie saoudite à Istanbul avait provoqué une polémique à l’échelle mondiale, lorsque l’affaire avait éclaté, l’année dernière. La vraie question est : pourquoi Jamal Kashoggi gênait MBS ? En tant que journaliste Jamal Kahoggi gênait Mohammed ben Salman ; il a écrit : "La semaine dernière, une trentaine de personnes auraient été arrêtées par les autorités, avant l'accession au trône du prince héritier. Certaines des personnes arrêtées sont de bons amis à moi, et cette [décision royale] représente l'humiliation publique d'intellectuels et de chefs religieux qui osent .."

Le roi Salmane est le 25e fils du roi Abdelaziz Al Saoud, fondateur de l’actuelle dynastie absolue qui règne sur l’Arabie saoudite. Depuis sa mort en 1953, 6 de ses fils se sont succédés sur le trône. Le jour où Mohammed ben Salman montra sur le trône, il sera le premier monarque saoudien petit-fils (et non pas le fils) du roi Abdelaziz. Selon les journaux The Guardian et The Wall Street Journal.

Hymne national saoudien; les paroles disent vive le roi et Dieu est le plus grand

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 25 Octobre 2020