Recrudescence des actes contre les Marocains

Grenade

Lorsqu’on associe les mots musulman et Espagne on est tentés de penser à l’Andalousie historique. Aujourd’hui, l’Espagne ne compte plus beaucoup de musulmans par rapport à l’époque de l’Andalousie. Ils sont 2 millions, soit 4,2 % de la population totale du pays.
Mais on observe en 2017 une hausse de +120% des "actions" (homicides, attentats et tentatives, incendies, dégradations, violences) comptabilisées par le service central du renseignement territorial espagnol, par opposition aux menaces, qui regroupent propos, gestes menaçants et démonstrations injurieuses, inscriptions, tracts et courriers contre les musulmans. De plus en plus de musulmans marocains sont victimes de crimes islamophobes en Espagne, révèlent les dernières statistiques qui font état d’une augmentation importante de ces crimes dans un contexte de recrudescence de l’islamophobie dans le monde.

De même, 103 affaires, dont une grande partie concerne la Catalogne, sont répertoriées comme des actes contre les musulmans marocains notamment. C’est d’ailleurs en Catalogne, où sont recensés le plus de crimes islamophobes, que réside une bonne partie des musulmans d’Espagne, dont beaucoup de Marocains. Cette haine serait encouragée par le contexte politique difficile qu’a récemment connu cette région, avec la crise qui a suivi le référendum sur l’indépendance autoproclamée, jugée illégale par Madrid.
Il y a en Espagne pas loin de 2 millions de musulmans vivant pour la plupart en Catalogne où sont également recensées 317 mosquées. La tendance à l’islamophobie serait d’ailleurs de plus en plus flagrante, depuis quelque temps, à en croire des représentants d’ONG locales. Illustration: Grenade ville d'Espagne.

Pour rappel, la publication de ces données coïncide avec la fusillade qui a coûté la vie à au moins 50 personnes en Nouvelle-Zélande, après qu’un terroriste a ouvert le feu sur des personnes innocentes dans deux mosquées, parce qu’il hait les musulmans, de son propre aveu et d’après ses revendications islamophobes.

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 20 Mars 2019