12 choses interdites au Japon

Japon

Découvrez avec nous 12 comportements qui sont étonnement interdits ou très mal vus au Japon.
Dans l’espace public au Japon il est interdit de :


-    Manger, de boire et de fumer dans la rue

-    Se moucher en public (il faut se rendre aux toilettes)

-    Entrer dans les temples ou dans les habitations sans se déchausser est interdit ; il est nécessaire d’enlever ses chaussures et de les laisser à l’endroit prévu. À certains endroits, vous trouverez des chaussons, sinon vous devez vous y rendre en chaussettes ou pieds nus

-    Il est interdit pour une femme de toucher un moine, et cela, quelle que soit la situation, si vous êtes bousculées ou si vous êtes dans une file d’attente ce n’est pas une excuse ; il faut impérativement se tenir à une distance respectable du moine

-    Il est interdit de toucher la tête d’un enfant

-    Commencer son repas sans dire 'itadakimasu', soit gratitude en japonais

-    Au Japon et en Thaïlande, il n’est pas convenable de montrer ses émotions et son affection en public : se tenir la main et s’embrasser sont des gestes à proscrire

-    De pleurer un mort, d’une façon générale dans la culture bouddhiste, on ne doit pas pleurer le mort sous peine que son âme reste sur Terre

-    Planter dans le bol de riz les baguettes avec lesquelles on mange, car cette pratique fait référence à l'encens que l'on trouve dans les cimetières.

-    Ne pas annoncer son arrivée à un endroit. Lorsque l’on revient chez soi on dira 'tadaima' (je suis juste de retour) ce à quoi on se verra répondre 'okaerinasai' (bon retour)

-    De serrer la main à des inconnus. Au Japon, la manière la plus courante pour se saluer est d’incliner la tête et le buste

-    Ne pas annoncer son départ est mal vu, on dira 'ittekimasu' (je pars et je reviens) ce à quoi les personnes restant dans la maison répondent 'itterashai' (reviens-nous).

Auteur :
Mis en ligne : Jeudi 31 Décembre 2020