Sein ou biberon pour nourrir bébé ?

Jeune mère portant son bébé contre son buste

Une des premières décisions que l'on prend avant la naissance de son bébé est en général la méthode avec laquelle on compte le nourrir. Allez-vous le nourrir au sein ou au biberon ?

On conseille généralement aux jeunes mères d'opter pour l'allaitement maternel. Mais les jeunes mères peuvent souffrir de ne pas pouvoir allaiter pour des raisons psychologiques ou physiologiques (absence de lait) leur bébé. Dans ce cas, il ne faut pas culpabiliser car le plus important pour un nouveau-né reste l'amour qu'il reçoit de sa mère. En effet, quelque soit votre décision, rappelez-vous que la tendresse, l'amour et les soins prodigués à votre bébé sont aussi importants que le lait avec lequel vous l'alimentez.

Les avantages et les inconvénients du lait maternel

 

Le lait maternel est un aliment parfait, il satisfait les besoins de bébé et il est bien digéré. L'allaitement au sein prends du temps au début (les premières semaines) car un bébé allaité au sein tète plus souvent, le besoin de téter étant d'ailleurs un besoin différent de celui de s'alimenter, il est lié au besoin affectif et de sécurité du nouveau-né. Cela dit, les tétées au sein s'espacent avec le temps, à mesure que l'enfant grandit.

Les avantages et les inconvénients du biberon

 

Avec un biberon, on connaît exactement la quantité de lait prise par le bébé et cela est rassurant. Et la maman peut demander au papa de donner le biberon. Cela peut tisser des liens forts entre le papa et le bébé. Et si la maladie et la fatigue peuvent diminuer la production de lait maternel, ce problème n'existe pas avec le biberon.

Les inconvénients du lait de substitution : Les problèmes d"hygiène liés au lait de substitution sont très rares de nos jours, notamment dans les pays développés. Toutefois il faut savoir qu'on ne peut toujours se fier à l'appétit de l'enfant, et risquer de lui donner une quantité de lait trop importante par rapport à ses besoins, et du coup, le faire grossir. De même, il ne faut pas forcer un bébé à finir son biberon s'il repousse le biberon; ou s'il n'a plus faim.

Auteur :
Mis en ligne : Samedi 18 Juin 2005