L'anxiété avant l'accouchement

Couple avec femme enceinte

Nous allons évoquer l'anxiété avant l'accouchement. Presque tous les parents doivent faire face avec courage à la pression qui précède la naissance d'un enfant.

Entrée dans le 9e mois de grossesse la future maman entend souvent des remarques tel que "Alors, il va bientôt naître ce bébé ?" ou "Tu n'as toujours pas accouché ?" ou encore "C'est pour bientôt ?" .etc. En effet, à l'approche de l'accouchement, la future mère se voit fustigée de questions alors qu'elle-même est en proie aux doutes. Une psychologue explique les sentiments contradictoires de la future maman : "D'un côté la mère a envie de garder son bébé en sécurité dans son ventre, mais de l'autre, elle est pressée qu'il naisse pour s'assurer qu'il est en bonne santé". Ce type de paradoxes ainsi que les questionnements de la future mère sont parfaitement normaux. En même temps, ces angoisses sont difficiles à vivre pour elle. D'autant plus que, la plupart du temps, elle n'est pas la seule à se faire du souci. Il ne faut pas oublier l'anxiété du futur père. Non seulement la future mère doit gérer ses émotions et sa fatigue mais elle doit aussi aider son compagnon ou mari à franchir ce cap.
En effet, dans cette étape importante de la vie, le futur père a également besoin d'être rassuré. Alors quand l'entourage met son grain de sel et que le téléphone ne cesse de sonner pour savoir si le bébé va bientôt naître, il devient difficile de garder l'équilibre !

Comment s'habituer à l'agitation ambiante

Malgré tout, il n'y a aucune raison de se laisser envahir par les propos déplacés de son entourage. Les proches gaffent souvent par maladresse et non parce qu'ils sont malveillants. En effet, l'arrivée d'un nouveau membre dans la famille mobilise tout l'entourage qui souhaite tout simplement que la grossesse connaisse un dénouement heureux.
D'un autre côté, certaines histoires ou anecdotes effrayantes ont la vie dure : dans les familles, on raconte depuis toujours des histoires d'accouchements retardés, de bébés asphyxiés par leur cordon ou qui avalent les eaux... Tout cela finit par beaucoup angoisser la future maman, en particulier lorsqu'elle attend son premier enfant. Mais il ne faut pas écouter ces anecdotes anxiogènes qui font partie du folklore! "T'es au courant que Nina a eu des problèmes avec son accouchement?" Chaque accouchement est différent, ce n'est pas parce que votre mère ou Unetelle a rencontré des problèmes que vous aurez les mêmes.

Rester discret si nécessaire...

La meilleure façon de ne pas succomber à cette pression sans blesser son entourage, reste d'en dire le moins possible sur sa grossesse. Se contenter de ne parler que de choses générales est une bonne chose : en effet, les seules personnes qui devraient être au courant des détails de la grossesse sont les parents du bébé à naître et le médecin qui suit la future mère.
Quant aux futurs parents, qu'ils apprécient ensemble ce moment particulier de leur vie de couple et qu'ils se rassurent et se soutiennent mutuellement. Cela renforcera leurs liens et les préparera à la vie trépidante de parents qui les attend. Alors, et vous, c'est pour bientôt?! (clin d'oeil)

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 16 Mars 2005