L'origine des Arabes

Ziryab

Le lien linguistique unit fortement le peuple arabe : - environ 429 millions d'individus - formé de populations différentes sur le plan ethnique. L’origine des Arabes reste obscure, sûrement à cause de leur nomadisme. A partir de 13ème siècle avant J.-C., ils font partie de l'histoire des pays du Croissant fertile. Les pays arabes s'étendent sur des milliers de kilomètres. Les hommes et les femmes qui vivent dans ces pays dont les villes importantes sont Alger, la Mecque, Beyrouth, le Caire, .etc., sont le monde arabe dans sa richesse, ses nuances, ses déserts, ses oasis et ses montagnes.

L'histoire de ce peuple a commencé il y  a 7000 ans, si l'on considère qu'avant d'être Arabes, ils étaient des Phéniciens, des Egyptiens, ou encore des Babyloniens, habitant sur les territoires allant de Gibraltar à l'Afrique du Nord, et de l'Afrique du Nord à l'Arabie. Au 2eme millénaire, des hommes restés nomades auraient effectué une migration vers l'intérieur de la péninsule arabique, où, au cours des siècles se formèrent deux royaumes : sabéen au sud, nabatéen au nord. Farouchement particulariste, même dans le domaine religieux, chaque groupe avait ses dieux et ses pierres sacrées (bétyles) : cependant, bien avant Mohammed, émergeait la notion d'un dieu supérieur créateur : Allah.

Les Arabes modernes réprouvent et renient leurs ancêtres parce que leur religion qu’est l’islam surtout, les a jugés comme des êtres impurs. Pour les Arabes en effet, les Phéniciens et les Egyptiens sont des païens idolâtres. Heureusement, certains Arabes ont pris une certaine distance avec le spirituel et cela leur a permis de s'intéresser à nouveau à ces peuples antiques, afin d'étudier et de transmettre le savoir qu'ils ont.

Auteur :
Mis en ligne : Vendredi 15 Mai 2020