Certaines compagnies aériennes suspendent leurs vols

Avion libyen

Le directeur du bureau des affaires administratives et financières de l'aéroport international de Benina en Libye, Oussama El Ferjani, exclut la reprise des vols à l'aéroport actuellement, en raison du manque d’équipements de stérilisation, de dispositifs d'inspection modernes et d'autres lacunes.

Selon Al-Ferjani, l'administration de l'aéroport a tenu une réunion hier, mercredi, avec les compagnies aériennes, les sociétés de services au sol, le bureau de contrôle sanitaire et le bureau de l'aviation civile.

Lors de cette réunion, la direction de l'aéroport a discuté de l'étendue des impératifs concernant chaque appareil pour ouvrir l'aéroport au trafic aérien, en plus des capacités et des lacunes des agences et entreprises travaillant de concert avec le bureau administratif de l’aéroport, sans oublier les recommandations du Grand Comité de lutte contre l'épidémie de Corona.

Al-Ferjani a déclaré à Libya News 24 aujourd'hui, jeudi, que l'aéroport de Benina n'ouvrirait pas dans un proche avenir à moins que les capacités nécessaires ne soient disponibles, comprenant des équipements de stérilisation ainsi que des dispositifs d'inspection modernes.

Al-Ferjani a expliqué que l'administration de l'aéroport avait recommandé, à l'issue de ces réunions, la nécessité de fournir du matériel d'auto-stérilisation et la possibilité d'activer une assurance médicale pour les travailleurs à l'intérieur de l'aéroport, en plus de la nécessité de passer un contrat avec une société spécialisée dans la stérilisation de toutes les installations de l'aéroport. A également été évoquée la nécessité de payer les salaires en retard pour les employés de certaines entreprises opérant à l'aéroport de Benina.

Le directeur du bureau des affaires administratives et financières de l'aéroport international de Benina a confirmé qu'avant la pandémie de Corona, l'aéroport fonctionnait avec les spécifications minimales stipulées par l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

Auteur :
Mis en ligne : Vendredi 11 Septembre 2020