Conte arabe sur la naissance et la transformation

Femme magicienne pomme
Petite blonde

C’est l’histoire d’une belle et jeune femme arabe; Elle rêvait de devenir mère car c’est de la procréation, pensait-elle, que dépendrait son salut.
Bien qu’elle fût mariée, elle n’arrivait pas à être enceinte.
Elle avait avalé des décoctions d’herbes sauvages conseillées par diverses personnes, et avait rendu visite à plusieurs charlatans qui se disaient magiciens pour avoir enfin la chance d’être enceinte. Malheureusement aucun de ses remèdes miracles n’avait marché, cela la rendit malheureuse.
Après que le désespoir et le découragement se soient saisis d’elle, cette jeune femme avait fini par renoncer à tout espoir de maternité…
Un jour, une vieille femme frappa à la porte de sa maison et lui tendit la pomme de la fertilité : "Mange cette pomme et tu auras sans doute une belle enfant", lui conseilla-t-elle.
La jeune femme prit la pomme, sans conviction, ne manifestant aucun enthousiasme puisque : à quoi bon ? Elle avait tout essayé.
Elle mit la pomme dans un coin de la maison et entra dans la cuisine pour préparer le dîner.

Quand son mari revint du travail et que la faim se manifesta, il ne trouva pas de meilleure façon d’apaiser sa faim qu’une pomme qui traînait dans un coin, alors il la mangea, mais après que quelques mois se soient écoulés, la plante de ses pieds commença à gonfler petit à petit jusqu'à ce qu'elle devint comme un pot et qu'il devienne incapable de marcher, et cela lui démontrait que la pomme qu’il avait mangé l’avait transformé en arbre ! Enfin, seuls ses pieds étaient transformés.
Sa femme dût le cacher aux yeux des gens par peur de la honte et du scandale.
Elle fit appel à un bucheron qui fendit les pieds de l’homme, avec un processus similaire à une césarienne, pour en extraire une masse informe, une chrysalide, qu'il s’empressa de jeter sur le bord de la route, devant la maison du couple.
Attiré par les mouvements de cet objet étrange, un oiseau le prit et le porta à son nid. Il s’est développé grâce aux soins de l’oiseau jusqu'à ce qu’il  devienne… devinez quoi !
Une jeune fille belle, qui deviendra par la suite un exemple de morale et de beauté.

Le conte dépeint, dans une ironie surréaliste, la souffrance de la stérilité et de l'accouchement. Il nous montre aussi qu’à partir de souffrances et de frustrations, peut naître quelque chose de très beau.

Auteur :
Mis en ligne : Vendredi 21 Août 2020