A la découverte des Nabatéens

Architecture Nabateenne
Caravane de marchandises

Parmi les civilisations de l’antiquité, il y en a certaines qui n’ont pas encore livré tous leurs secrets.
C’est le cas de la brillante civilisation des Nabatéens, un peuple qui fut l'ancêtre, avec les Egyptiens de l’antiquité, des peuples arabes modernes.

Le peuple nabatéen vivait dans le nord-ouest de l'Arabie ou le sud-ouest de la Jordanie actuelle.
Si les Nabatéens avait plusieurs cités, comme Bassra ou Hegra, la plus connue fut leur capitale, Pétra, située dans le désert au sud de l'actuelle Jordanie.
L’architecture de leurs cités est très emblématique : Leurs cités gigantesques étaient bâties sous terre, leurs maisons visibles étaient de type troglodyte.
C'était une civilisation importante, la Bible les évoquent sans pour autant nous expliquer en détails qui ils sont. Comme si tout le monde à l’époque savait qui étaient les Nabatéens et qu’il n'était donc pas utile de les décrire. Les Nabatéens étaient composés de tribus sémites aux coutumes raffinées qui fondèrent un puissant royaume allant de l'Arabie du Nord au sud de Canaan vers le 5ème siècle avant J.-C.
Ils étaient des marchands caravaniers qui occupaient la région de l'Arabie, la Jordanie et la Judée, où ils pratiquaient le commerce des épices et probablement des étoffes de luxe - le lin - et des fourrures, de l'ambre pour l'encens, les parfums bien sûr, des produits de soins, comme le miel et le vin d'Arabie.
Ils acheminaient les marchandises de l’Arabie aux ports d'Ascalon (actuel Israël) et d’Alexandrie en Egypte pour ensuite être acheminées à tous les royaumes de la méditerranée. Car les marchandises apportées par les Nabatéens étaient très demandées dans tout le monde antique.
Cela a contribué a rendre les Nabatéens renommés mais a également attiré sur eux jalousies et convoitises. Les Bédouins de cette région étaient des médecins, des commerçants exportateurs et des bâtisseurs.
Les Nabatéens avaient leur propre écriture, ils battaient leur propre monnaie à l’effigie de leurs rois et de leurs reines, ils produisaient une céramique fine très particulière et ils taillaient des monuments rupestres dans un style tout à fait original. De plus, les Nabatéens contrôlaient les routes terrestres par lesquelles l’encens, la myrrhe et les aromates étaient acheminés depuis l’Arabie du Sud jusqu’aux ports de la Méditerranée. Par sa situation géographique, le royaume nabatéen était devenu un intermédiaire entre les différents pays arabes, d'où un développement des exportations.

Une agriculture nabatéenne florissante

Fondée sur la culture du palmier-dattier, où l’ensemble des productions était irrigué, l'agriculture nabatéenne était de type oasienne, comme celle que l'on trouve dans les oasis. Les céréales (blé et orge), les légumineuses (lentilles, pois et luzerne) et les fruits (olivier,  grenadier,  vigne et figuier), en quantités sont les produits quotidiens des Nabatéens.
OasisCar si les Nabatéens avaient établi leur royaume en plein désert, il n’en reste pas moins qu’ils étaient de grands cultivateurs.
La médecine arabe étant appréciée  dans l'Antiquité, le végétal était le pilier de la médecine, il fallait donc en maîtriser la culture. Le nom nabatéen viendrait-il de "cultivateur de plantes"? On peut le penser dans la mesure où Nabatéen est proche au niveau linguistique de Nabat, qui veut dire en arabe littéraire, plante cultivée, est-ce une coïncidence... ? Il faudrait comprendre plante, non comme plante d'agrément, mais comme un végétal.
Les Nabatéens savaient conserver l'eau pour la consommer et l'utiliser pour leurs cultures. C’était essentiel et pourtant ils vivaient dans un milieu hostile et où l’eau était une ressource très rare.
Ils excellaient dans ce domaine : Sur plusieurs dizaines de kilomètres autour de leurs cités, ils avaient créé d’ingénieux systèmes de canalisations afin de récupérer les eaux de pluies et avaient organisé un stockage dans de vastes cuves souterraines.

Quelle langue parlaient les Nabatéens ?Stèle inscription royale

Les Nabatéens parlaient une langue proche de l’arabe, un araméen qui leur était propre.
Des inscriptions retrouvées dans le désert en araméen-nabatéen indiquent qu'ils utilisaient une langue qui ressemble à de l'arabe ancien.
D’ailleurs des experts voient dans les écritures nabatéennes de grandes similitudes avec l’arabe moderne : cela ferait donc du nabatéen écrit l’ancêtre de l’arabe moderne écrit !

Invasions multiples et disparition des Nabatéens

Assaut des Romains sur PetraLe pays nabatéen a d'abord été conquis par les Edomites au 4ème siècle avant J.-C., un peuple a priori araméen, avant de l'être par Trajan, empereur romain, en 106 après J.-C.
On sait qu'en 360 de notre ère, Alexandre le Grand a voulu s'emparer de Pétra qui veut dire pierre, et de ses richesses. Pour justifier cette expédition militaire, les Grecs anciens prétendaient que les Nabatéens pratiquaient le brigandage ! Une justification fallacieuse puisque il est établi que les Nabatéens étaient avant tout des marchands très puissants. Les Grecs échouèrent face aux Romains toujours administrateurs du royaume nabatéen.
Avec le temps, les Romains se désintéressaient du Royaume et l’appauvrirent en faisant passer les routes commerciales par d’autres territoires.
Les Nabatéens ont alors perdu leur monopole de route commerciale et se sont donc limités à l’agriculture.
Cependant, sous la coupe de l’empire romain, le peuple de Nabatéens a peu à peu disparu, rendant le territoire à son désert aride, aux peuples nomades.

Nabateens - fouilles archeologiques

Découvertes scientifiques

Il y a environ 3 ans, un site immense a été découvert au sein du temple principal de la ville de Petra. Ce serait une plate-forme de plus de 2700 m², au sud du plus célèbre temple de Petra, en Jordanie. Découverte grâce à des drones et à des images satellites, cette structure enfouie sous le sable a été mise à jour par un groupe d'experts. Ces scientifiques estiment qu'elle a pu être utilisée pour des cérémonies religieuses ou des fêtes, d'après une étude publiée dans le Bulletin des écoles américaines de recherche orientale.
A savoir: les villes situées à plusieurs centaines de kilomètres de Petra comme Bassra et Hégra font partie du royaume des Nabatéens puisque des  chercheurs du CNRS y ont découvert des pièces de monnaie et des écrits en nabatéen donc.
Un travail intensif est nécessaire pour mettre à jour le temple de Petra dans sa totalité. Située entre la mer Rouge et la mer Morte, l'immense cité antique de Petra a été taillée dans du roc rosé il y a quelque 2000 ans par les Nabatéens. Elle a été classée Merveille du monde en 2007 par l'Unesco. Voici une liste des monuments à visiter!

1.  Le Trésor (Khazneh) de Petra : ce monument gravé dans la roche est vraiment magnifique. Haut de 45 mètres, ses ornements et gravures reflètent plusieurs cultures et croyances différentes. 
2. Le Siq : canyon d'environ 1 km.
3. Les tombeaux royaux : ces imposantes constructions leur offrent des couleurs uniques et un charme certain. Ils sont facilement accessibles peu après la découverte du trésor.
4. Le Monastère (Al Deir) : cet autre monument gravé dans la roche est beau

Auteur :
Mis en ligne : Samedi 9 Novembre 2019