La qatifa ou katifa bônoise (tenue de velours) est différente du caftan des Marocaines

Qatifa de Bône

Alors qu’un lecteur nous faisait remarquer que le caftan des Marocaines pouvait être en velours et que par conséquent, il ne voyait pas en quoi la robe en velours des femmes d’Annaba, d’origine punique, pouvait être distinctive : nous avons décidé de lui répondre par cette explication :

Il existe différents modèles de qatifa bônoise, toutefois la qatifa classique d’Annaba est rouge grenat ou violette, surtout à Constantine, la ville numide et voisine de Bône ; avec un col très peu échancré et des broderies, traditionnellement en fil d’or.
A Annaba, une femme qui porte la robe rouge grenat est un symbole de gloire.
Des couturiers juifs auraient apporté leur contribution aux broderies. Mais bien après l’invention de la robe. Le velours en tant qu’étoffe pour les habits chics est utilisé dans toute l’Algérie, depuis des siècles.

Comme vous pouvez le voir dans l’illustration ci-après d’une qatifa bônoise :

Gandoura Fergani

 

Illustration : Couple bônois des années 1930

Couple bônois ou constantinois 1935

La robe en velours est une tradition qui remonte au 2ème siècle avant Jésus-Christ à Bona :  L’ajout de manches amovibles en tulle est, en revanche, une tendance qui est apparue plus récemment et qui se retrouve également en Libye ;

Lorsque des touristes viennent à Annaba, il leur parait évident qu’un souvenir typique à ramener de leur visite  pour une femme c’est une robe d’Annaba….

Il est à remarquer qu’Annaba a réussi à préserver ses cultures et traditions ancestrales sans recopier les voisins. Cela renforce la fierté des Annabis.
Sachez aussi qu’autrefois, il fallait environ un an pour fabriquer une seule robe à partir de modèles, car elle devait être entièrement cousue à la main, les broderies dorées y compris. Un vrai travail d’orfèvre !

La 'Jabba Al-Farghani' comme l’appellent les femmes d’Annaba de nos jours, est devenue une robe classique du trousseau de mariage de la femme algérienne.
Précisons aussi que la robe traditionnelle ne peut être que de deux couleurs : rouge grenat et violet, en fait plutôt zinzolin, et à la limite en tissu de velours noir de jais comme l’oiseau, si on veut avoir un style antique. Toutes les autres couleurs pour ce type de qatifa n’est pas traditionnel : gris, marron, vert clair, bleu foncé – le velours bleu est typique de l’ouest – rose (même si l’on peut porter d’autres types de robes de couleur rose !) .etc. sont des innovations de couturières inventives. Voir des modèles de robes qatifa ;

Le caftan marocain est une tenue à l’origine berbère mais orientalisée. A l’origine le caftan était confectionné à partir de simples étoffes de tissu et pour les caftans de castes plus aisées, avec des tissus plus nobles comme de la soie ou le satin même si cela semble être plus récent. En bref, un vêtement qui a toujours été souple et léger.

Il est donc surprenant de voir de nos jours des caftans en velours brodés au Maroc puisque cela ne fait pas partie des coutumes vestimentaires marocaines du tout, même chez les princesses de la famille de Mohammed VI.

Illustration : Femme marocaine portant un caftan

Caftan marocain

 

Illustration du caftan marocain d’autrefois

Caftan marocain ancien

Le caftan existe aussi dans l’ouest de l’Algérie, à Oran et Tlemcen, mais il est différent du caftan marocain, en ce qu’il est composé d’une robe et d’un pardessus qui peut être en velours, a contrario, le caftan marocain lui, est composé d’une robe en soie, qui comporte un col ayant une sorte d’ouverture cousue, et surtout, il est de forme évasée et comporte une fente en bas de la robe, chose qu’une véritable robe brodée de type gandoura en velours bônoise n’a jamais ; ceci pour des questions de décence. Cette robe chic qu’est la qatifa est, en Algérie, accompagnée de beaux bijoux traditionnels.

 

Illustration : une qatifa bônoise

Jeba fergani en fils d'or

 

On admet que l’on puisse porter le collier khashab avec la gandoura – mot signifiant robe – mais pas de 'khaluta' (mélange de tout et n’importe quoi) telle qu’une accumulation d’accessoires divers et variés et on admet également qu’il faille porter ce type de robe avec une ceinture traditionnelle en or. Pour résumer donc, les caftans sont des robes légères avec un tissu de type soie, avec des ouvertures alors que les qatifa sont des robes lourdes, brodées, mais cela n'a pas empêché les femmes bônoises d'inventer des danses.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 25 Octobre 2020

Autour de ce sujet