Des mausolées royaux datant de l'antiquité en Algérie

Les Djeddars - Algérie

Saviez-vous qu’il existait en Algérie des monuments semblables aux pyramides égyptiennes?

Certes, pas aussi grandiose que la pyramide de Khoufou en Egypte, mais le mausolée de Tiaret n’en est pas moins impressionnant !

Les djeddars ont été construits il y a 16 siècles sur deux collines adjacentes dans le nord de l'Algérie, et ils contiennent encore de nombreux secrets que les chercheurs n'ont pas encore découverts. Les seules constantes sont que ces treize monuments de pierres de forme carrée et de hauteur pyramidale, uniques en Algérie et dans les pays du Maghreb en général, étaient des bâtiments funéraires situés près de Tiaret (250 km au sud-ouest d'Alger) et ont été construits entre la fin du IVe et le XVIIe siècle avant J.-C.

En effet, à environ 30 kilomètres de Tiaret, en Algérie, nous avons visité l’un des douze "djeddar", sorte de mini pyramide, mausolée familial à plusieurs chambres funéraires. Là encore, une fois de plus, on peut voir que l’Algérie n’est pas un pays de sauvages avec des peuplades ici ou là qui se contentent de garder les chameaux, mais un peuple vivant sur un territoire avec un riche passé.

Encore que les monuments antiques ne soient pas toujours bien entretenus, dans le sens où les toitures de briques s’érodent ou se recouvrent d’herbes folles ; quand d’autres peuples auraient mis les moyens nécessaires pour valoriser un patrimoine aussi intéressant pour les historiens. Une spécificité algérienne, qui en fait l’unique pays ayant des monuments aussi anciens et imposants en Afrique du Nord, après l’Egypte bien sûr. Il existe aussi des tumulus funéraires au Maroc, mais ils ne sont pas aussi impressionnants que ces splendides mausolées royaux que l’on trouve en terre algérienne.

Tombeau mausolée pyramide berbere

Ces monuments typiquement libyens, donc arabo-berbères, devraient être selon l’archéologue M. Laporte, qui continue à réfléchir sur ces monuments, classés au Patrimoine mondial. Il a rendu un hommage à son homologue algérienne Fatima Kadra, auteure d’un ouvrage édité à l’Office des publications universitaires (Opu), intitulé "Les djeddars. Monuments funéraires berbères de la région de Frenda". Le nombre de pyramides algériennes atteint une centaine, réparties sur plusieurs provinces du nord du pays à l'extrême sud, s'étendant de la province côtière de Tipaza au nord de l'Algérie à la province de Tamanrasset au sud et de Batna à l'est, vers le gouvernorat de Tiaret à l'ouest, qui, selon de nombreux archéologues et explorateurs, pourraient avoir été construits à la même période que celle des pyramides d'Égypte à Gizeh.

Nous supposons que ce sont des sanctuaires de grands rois qui ont régné sur les royaumes amazighs avant que le roi Massinissa ne crée le royaume de Numidie. A Jabal Al-Khader il y a trois pyramides, et au Mont-Arouit il y en a dix autres, classées, avec une base carrée allant de 12 à 46 mètres carrés et une hauteur allant jusqu'à 18 mètres. Et le plus ancien des cinq mausolées de la municipalité de Firda, à Tiaret, a vu le savant Abd al-Rahman bin Khaldoun écrire la célèbre Muqaddima introduction de son Kitab al-Ibar.

Algerie, tombeau de la chretienne à Tipaza

Il existe d'autres pyramides, comme la pyramide numide "Edgassen" située dans la municipalité de Boumia dans la wilaya de Batna et dont la construction remonte au IIIe siècle av. J.-C.. Ce sanctuaire se distingue également par son emplacement sur un plateau surplombant le littoral, où vous pouvez également voir toute la côte coronaire à une altitude de 260 mètres au-dessus du niveau de la mer, et en fait, la simple ascension vers le dôme de ce monument historique offre une vue magnifique.

Le tombeau de Tin Hinan, une reine berbère, est un mausolée berbère qui occupe la partie supérieure d'une colline à une hauteur de 850 mètres située sur la rive gauche de l'oued Tifirt à proximité de l'oasis d'Abalessa au Hoggar dans le Sahara et construit au IVe siècle avant JC. Des bijoux magnifiques en or ont été notamment retrouvés dans ce tombeau, ainsi que des instruments de musique datant de l’Antiquité !

Un secret demeure concernant la façon dont les pyramides algériennes ont été construites ; les chercheurs confirment que ces pyramides sont aussi mystérieuses que leur homologues égyptiennes, et ils parlent d'un concept de mausolée qui "absorbe l'énergie cosmique provenant des étoiles et des galaxies, et dont la construction a fait l’objet d’un choix d’emplacement particulier".
Ils expliquent que la construction de la pyramide algérienne est réalisée de telle sorte qu’elle "absorbe l'énergie négative et génère une sensation de confort en y entrant".

Auteur :
Mis en ligne : Mardi 14 Juillet 2020

Autour de ce sujet