A la découverte de Jijel


Les Jijeliens sont connus parce qu'ils font preuve d'une gentillesse extraordinaire envers les autres. Jijel est une très belle ville de la côte algérienne connue pour son liège, ses plages de sables, ses marchés colorés, ses parcs animaliers et sa flore..
Qui dit littoral, dit plage et chez nous plage rime avec sable fin ! Avec pas moins de 26 plages de sable fin, tout le monde y trouve son petit bonheur. La plage de Kotama c'est une grande plage de sable fin, en pente douce offrant de belles eaux cristallines et une esplanade toujours très animée.

Au cas où vous souhaiteriez ramener un souvenir de Jijel nous vous conseillons d’aller faire un tour chez les artisans du coin. Portefeuilles en cuir faits mains, instruments de musique faits main,  et divers objets qu’on adore acheter sont proposés. Objets de décoration, poteries peintes et paniers sont en vente. Les paniers ont en effet une grande place chez les habitants de Jijel, et les artisans sont des experts en vannerie.   Et si vous allez au marché de Jijel, n’oubliez pas d’acheter des fraises, la culture des fraises est l’une des spécialités maraîchères de Jijel. Un vrai régal.

Tout y est ! Boissons fraîches et spécialités algériennes mais aussi shopping et casino sont un cadre parfait pour des vacances idéales donc. Si vous êtes des adeptes de la biodiversité, allez à la découverte du parc de Taza qui fait d'ailleurs partie des réserves de biosphère de l'Unesco. Ou au parc animalier de Kissir où plusieurs espèces animales se côtoient.
Sans oublier les activités aquatiques et des grottes merveilleuses telles que Ziama Mansouriah. Pas besoin de dire "sésame : ouvre-toi!", la grotte est disponible. Vous aimez l’histoire ? Le site de Béni Yajdis, en plein milieu des montagnes, est un site très étendu qui recèle de vestiges de l'époque romaine.

Sites archéologiques

On trouve des traces de vie à Jijel datant de 10 000 ans, avec les Phéniciens. Ainsi, pour le bonheur des passionnés d'histoire et d'archéologie, de nombreux sites archéologiques témoignent des coutumes des différentes civilisations ayant habité la Wilaya de Jijel. Le site d'Aïn Tissillil, aux environs du village de Settara, est essentiellement sous-terrain, un village troglodyte. Ce site aurait été habité par la tribu Quirina, une tribu de colons romains. Le site de Choba regroupe d'importants vestiges romains, comme la porte de l'ancienne ville, bien conservée, ainsi que de nombreuses pierres portant des inscriptions d’époque.

Les nécropoles

Le site des tombes puniques de Jijel est l'un des sites archéologiques les plus remarquables de la région et l'un des plus grands sites de caveaux de l'époque des Phéniciens. Ils y sont d'ailleurs extrêmement bien conservés. L'une des plus importantes nécropoles phéniciennes d'Algérie

La Kabylie et Jijel

Lorsqu'on parle de Kabylie, on distingue la "Grande Kabylie" dont Tizi-Ouzou est la capitale, qui est formée de la chaîne cotière et du massif du Jurjura, dont l'un des sommets (el Khadija, "la sainte") culmine à 2308 mètres, et la "Petite Kabylie", dont la capitale est Béjaïa, composée de la chaîne des Babors et des Bibans orientaux*. Cette distinction entre les deux Kabylies s'explique par le fait que la partie ouest (la Grande Kabylie) était peuplée par un plus grand nombre de berbérophones qu'à l'est, d'après un recensement effectué par les Français à l'époque coloniale. Il faut savoir qu'à l'époque de ce recensement, la province de Béjaïa comprenait les régions de Jijel à l'est et Sétif au sud-est, où le parler arabe dialectal était plus répandu que le berbère. *situés à l'est donc.

Musiques de Jijel (ambiance)

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 24 Mars 2019