L'Aïd el Kébir

Mouton

La Fête du Mouton est, selon la tradition, la commémoration du sacrifice du fils d'Abraham, Ismaël, auquel Dieu a substitué un bélier. Les familles musulmanes préparent plusieurs mois à l'avance la fête du Mouton : elles choisissent un bélier muni de belles cornes. Certaines familles fortunées achètent deux moutons, un mouton de petit gabarit pour le méchoui et un bélier pour le sacrifice rituel. Même les familles qui n'ont pas beaucoup de moyens sont prêtes à faire un effort financier pour "le kebsh el aid" ou mouton de l’Aïd. Seul un homme sage et d'un certain âge avait le droit de sacrifier le mouton.

Pendant la préparation de la viande, on brûle de l'encens dans toute la maison, comme lors de plusieurs fêtes religieuses pour éloigner malchance et pauvreté.

La préparation du repasCôtelettes d'agneau au citron

La viande est toujours préparée de la même façon : on découpe les côtelettes que l'on fait cuire sur le feu plus quelques abats. Le reste des abats sera utilisé pour la préparation des andouillettes, "osban". Ces mets de viande sont accompagnés de salades, d'huile d'olive et de pain maison. Le méchoui est dégusté avec de la sauce piquante aux piments pour ceux qui supportent le piquant, ce qui exclut les enfants! Ce jour-là les musulmans s'appellent et se rendent visite, ils se souhaitent une joyeuse fête.

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 11 Décembre 2019