La différence entre les différents voiles

Arabes sans voiles 1953
Manteau tunique pour femme voilee

Le voile est-il obligatoire ?

Le voile islamique a longtemps été déconseillé voire interdit dans les pays musulmans dans la période contemporaine. Ainsi, Reza Chah l'interdit dans les lieux publics en Perse, par une loi promulguée en 35 et le président égyptien Nasser le déconseillait aux femmes actives en Egypte, notamment dans une célèbre allocution adressée aux Frères Musulmans en 1953.

Selon le Coran

"Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles", d'après le Coran. La traduction ne rend pas compte du verbe arabe dana qui veut dire baisser ou abaisser. La suite du verset "afin qu’elles soient plus vite reconnues et évitent d’être agressées" laisse entendre que les femmes doivent être reconnaissables. La majorité des théologiens passent très vite sur cette partie du verset, car elle fait sauter en éclat tout l’argumentaire religieux du voile.
Il faut qu’elles soient reconnues, d’où la nécessité que le visage soit reconnaissable. Se couvrir est obligatoire, mais pas forcément avec un voile intégral et sombre. Maintenant se pose la question de différencier les différents voiles dits islamiques. Beaucoup d’éléments distinguent hijab, niqab, jilbab, chador et burqa, les 5 principaux types de voile islamique.
Si le voile de type hijab n'est pas choquant, il nous paraît pour le moins déplacé, en revanche, de porter un niqab ou un voile qui recouvre entièrement le visage. Or cela semble être l'un des objectifs du Coran justement !

En outre, le but de cette injonction de voilement est d’éviter l’agression. On comprend donc qu’il y a des agressions de femmes voilées et que pour éviter l’agression il faut qu’elles soient reconnaissables afin de ne pas être agressées. La finalité du verset donc est de protéger la femme de l’agression.

Le voile traditionnel au Maghreb

Voile en Perse d'autrefois

Symbole de pudeur et de décence, Hayek Lemrama (ainsi appelé à Oran), ou encore el hayek, le voile traditionnel blanc composé d'un mélange de soie et de laine, qui a longtemps caractérisé la femme algérienne aussi bien à Alger que dans les villes de l’ouest du pays pour en devenir l’attribut, semble s’incliner devant le Hidjab.
Les femmes se voilent depuis longtemps et pas que dans les pays musulmans. En effet, en Sicile, en Iran du temps de la Perse ou encore à Byzance; les femmes se voilaient pour montrer leur rang et par convenance sociale. Le premier texte de loi qui oblige certaines femmes - mais pas toutes - à se couvrir à l'extérieur,  est le Code de Hamourabi, qui date de 1770 avant J-C.

Algerienne avec chedda de TlemcenSensible aux mutations opérées dans la société à la lumière de la succession des générations, la femme algérienne a fini par échanger son habit traditionnel contre le hidjab, le réservant uniquement aux occasions. Effectivement, la valeur intrinsèque de ce legs ancestral demeure incontestable lorsqu’il s’agit de fêtes de mariage, car la mariée doit en être vêtue avant de quitter le domicile familial.
De nos jours, il reste rare de croiser une femme vêtue du hayek à Alger, il n’en demeure pas moins qu’il fait partie du traditionnel trousseau de la mariée. En Tunisie, les femmes portent le sefsari, un voile traditionnel.

 

La différence entre les voiles

Hijab avec tuniqueLe hijab

Ce voile composé d'un foulard blanc, noir ou coloré, se porte avec une robe ou une tunique. Le simple foulard sur la tête n'est qu'un couvre-chef, ce n'est pas un hijab au sens où on l'entend au Maghreb. Le hijab couvre entièrement le corps, les cheveux, mais ne couvre pas le visage. Il peut être porté par absolument toutes les femmes musulmanes.

Le niqabNiqab

Souvent de couleur noire, le niqab est composé d'un foulard et d'une tunique, mais il comporte une voilette qui couvre le visage. Il n'est pas du tout porté au Maghreb, mais aux Emirats arabes et en Egypte, entre autres.

Abaya avec hijab et jilbabLe jilbab

Contrairement au niqab, le jilbab n'implique pas de cacher le visage; il est en revanche plus couvrant qu'un hijab, puisque la tunique est souvent assortie d'une abaya, vêtement pardessus. Les femmes peuvent le porter à Dubaï, aux Emirats, bref, au Moyen-Orient.

 

Le chadorChador iranien
Le chador est un voile grand comme un drap, il est tenu par les mains, ou en entourant ses extrémités autour de la taille. Le chador n'implique pas de masquer le visage... Il est porté en Iran.

La burqa

La burqa est un voile intégral afghan: souvent de couleur bleue, il est composé d'une sorte Burqa afghanede chapeau, d'une tunique et d'un voile sur le visage, avec un aspect alvéolé au niveau des yeux pour permettre à la femme voilée de voir sans être elle-même vue par les autres.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 6 Octobre 2019