La philosophie de ramadan

Ramadan
Enfants musulmans

Le mois de ramadan ne se résume pas à quelques interdits. Durant cette période en effet, il s'agit de purifier son esprit, de ressentir de la compassion pour autrui et de réfléchir à ses propres défauts. Un long texte du Coran est à la base de la législation sur le jeune. Voici la traduction : « Ô vous qui croyez! Le jeune vous a été prescrit de même qu’il a été prescrit à ceux qui vous ont précédés. Peut-être craindrez-vous Allah ».

A propos du jeûne et de l'ascèse

Le jeûne en tant que pratique spirituelle est d'ordinaire lié à l'ascèse (du grec askêsis, exercice). Si l'ascèse est une discipline de vie et une forme de maîtrise de soi, la façon dont elle est pratiquée varie selon les différentes cultures et philosophies de ce monde. C'est en effet une tradition répandue dans plusieurs religions : le jaïnisme, l'hindouisme, le bouddhisme mais aussi dans les trois religions monothéistes (judaïsme, christianisme et islam), sous différentes formes. L'objectif est d'apprendre à dominer ses instincts et d'atteindre la plénitude spirituelle, l'ascète s'impose des privations (nourriture et plaisirs) et pratique la prière. Les soufis par exemple - le soufisme est un courant mystique de l'islam - pratiquaient l'ascèse. Pour les musulmans, le mois de ramadan a une dimension ascétique dans le sens où il incite les musulmans à maîtriser leurs instincts et à progresser sur le plan spirituel. Par ailleurs, le mois de ramadan commémore la première révélation divine reçue par le prophète Mahomet.

Ramadan et méditation

Ramadan est le neuvième mois du calendrier lunaire de l'islam. Pendant le mois de ramadan, tous les musulmans adultes et en bonne santé doivent jeûner et observer certains principes moraux. De l'aube au crépuscule, les musulmans doivent s'abstenir de manger et de boire, de fumer, d'avoir des rapports intimes... Mais le mois de ramadan ne se résume pas à quelques interdits. Il est aussi question de purifier son âme, de ressentir de la compassion pour autrui et de réfléchir à ses propres défauts. D'ailleurs, c'est parce que ramadan est une période consacrée à la spiritualité, que des musulmans choisissent ce moment pour accomplir un pèlerinage à La Mecque, l'omra. Ramadan est un moment privilégié pour faire son introspection et se remettre en question. De plus, c'est une occasion de méditer sur le sort des moins chanceux que soi. C'est pourquoi il n’est pas rare de voir des familles musulmanes inviter des personnes pauvres à dîner pendant le mois de Ramadan.

Ramadan, c'est aussi des moments chaleureux en famille

Durant le mois de Ramadan, la famille se réunit autour du f'tour. Celui-ci est traditionnellement suivi d’une veillée appelée s’hour ! Traditionnellement, la rupture du jeûne se déroulait comme suit : on entamait toujours le repas en croquant une datte et en buvant un verre de lait. Le repas devait être assez frugal afin de reprendre des forces en douceur. Au Maghreb, parmi les plats classiques de la table de ramadan figure un potage épicé à base de blé ou de nouilles, la chorba (à base de blé) et la harira (à base nouilles).
Au Moyen-Orient, on sert plutôt un plat de riz en sauce et de viande de mouton, Al Madina... Toujours selon la tradition, durant la veillée de ramadan on racontait des histoires. De nos jours, les histoires racontées par les aînés autour du foyer de la cheminée ont été remplacées par des veillées autour de la télévision... Mais la tradition de la veillée est souvent respectée.

Auteur :
Mis en ligne : Vendredi 13 Août 2010