Fête de l'Aïd el-fitr dans le monde


La plupart des musulmans ont fêté la fin du ramadan avec l'Aïd el-fitr aujourd'hui 20 septembre 2009. Voici une galerie de photos en diaporama de musulmans qui ont fêté la fin du mois de Ramadan dans le monde entier !

L'Aïd el seghir, également appelé Aïd el-fitr, marque la fin du mois sacré.
On fête la fin du jeûne dans la joie mais avec une certaine sobriété : par exemple, on ne danse pas, mais on sert volontiers toute sorte de douceurs et on soigne son apparence. La veille de l'Aïd, femmes et enfants se seront tatoués les mains au henné. Le lendemain matin, les hommes se rendent à la mosquée pour la prière de l'Aïd, tandis que les femmes se font belles : elles mettent leurs plus beaux vêtements, se maquillent et se parfument. Les enfants portent eux aussi de beaux vêtements, généralement neufs, et reçoivent des piécettes et des bonbons en cadeau. En général, ce jour-là chacun a son petit panier et va demander des bonbons et de l’argent aux adultes, qui se font un plaisir de donner des bonbons aux enfants qui ont été sages bien sûr.
Lorsque les hommes reviennent de la prière, tous les membres de la famille se retrouvent, s'embrassent et se souhaitent mutuellement une bonne fête. On formule alors le voeu que la famille puisse à nouveau se réunir l'année d’après.
Après un petit déjeuner copieux en famille, le moment de rendre visite aux proches arrive. La coutume veut que la première visite soit consacrée aux disparus : les familles vont donc se recueillir sur les tombes de leurs proches, en prenant rituellement du pain que l’on pose sur les tombes en signe d’affection pour les proches décédés.
Plus tard, le repas traditionnel réunit petits et grands autour d'un couscous ou d'un plat typiquement local comme une Rechta à Alger (pâtes fraîches arrosées d'une sauce au poulet agrémentées de petits navets et de pois chiches et saupoudrée de cannelle), ou une Choukhchoukha - à ne pas confondre avec la choukchouka ou tchakchouka - à Annaba (plat préparé à partir d'une galette de froment, découpée en petits morceaux, accompagné de poulet et arrosé de sauce). En ce jour de fête, on met les petits plats dans les grands, on sort l'argenterie et les couverts les plus jolis, ceux que l'on réserve habituellement aux invités.
L'après-midi est consacré aux visites familiales : selon la tradition, ce sont les plus jeunes qui rendent visite à leurs aînés, avec un panier de friandises diverses : gâteaux bien sûr, mais aussi pâtes d'amande, bonbons, fruits secs (abricots, amandes...). Les invités repartent à leur tour avec une assiette ou un panier de friandises préparé par leurs hôtes. En fait, toute l'après-midi, des paniers et des assiettes de gâteaux sont échangés d'un foyer à l'autre, y compris entre voisins !
L'Aid el Fitr étant un jour de pardon, tout bon musulman doit essayer de se réconcilier avec les personnes avec lesquelles il est en conflit. Jour de pardon mais aussi de solidarité, il est un devoir de visiter en premier les malades, les personnes seules et les démunis afin de leur apporter aide et réconfort.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 20 Septembre 2009