L'un des djihadistes libérés au Mali capturé en Algérie

Policier

L'un des djihadistes libérés récemment par le pouvoir malien en échange de plusieurs otages, dont une Française, a été arrêté à Tlemcen dans le nord-ouest de l'Algérie, a annoncé mercredi 28 octobre le ministère algérien de la Défense, en fustigeant les conditions de sa libération.

'Le terroriste dénommé Mustapha Derrar' a été arrêté précise le ministère dans un communiqué publié sur son site avec la photo du djihadiste.

'Le criminel qui avait rallié les groupes terroristes en 2012, a été libéré au début de ce mois d'octobre au Mali, suite aux négociations menées par des parties étrangères ayant abouti à un accord', affirme le communiqué. En vertu de cet accord, 'plus de 200 terroristes ont été libérés et une rançon conséquente a été versée aux groupes terroristes contre la libération de trois otages européens', déplore le texte.

Le ministère dénonce des 'pratiques inadmissibles, contraires aux résolutions de l'ONU qui incrimine normalement le versement de rançons aux groupes terroristes. Pour l’ONU ces versements entravent les efforts de lutte contre le terrorisme et (...) ses sources de financement'.

La libération récente de 200 prisonniers contre quatre otages, négociée par le pouvoir malien avec un groupe djihadiste combattu depuis des années par la France, parfois au prix du sang, a également laissé un goût amer dans les rangs militaires français. La France a déployé une force anti-djihadiste de plus de 5000 hommes au Sahel, notamment au Mali.
Les Algériens sont les médiateurs pour remettre tous les acteurs autour d’une table et rétablir la paix dans la région.

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 28 Octobre 2020

Autour de ce sujet