Une société française propose de déléguer le sacrifice rituel du mouton

Moutons
Coran

Pour les musulmans vivant en Europe et désireux d’accomplir leur devoir religieux de sacrifice pascal, le sacrifice du mouton, des entreprises proposent de le faire en leur nom, comme le fait la société Al Jinnah dans l’Essonne, en France.

Le service consiste à sacrifier deux moutons, en respectant le rituel, afin de permettre aux fidèles faisant appel aux services de cette société de réaliser une bonne action.
Une fois le sacrifice rituel réalisé par les employés, la chair des bêtes est ensuite donnée par charité aux nécessiteux soit à La Mecque (Arabie Saoudite), ville la plus sainte pour les musulmans, soit à Niamey (Niger), ville qui compte le plus de pauvres au monde.
De nos jours, il y a des débats assez passionnés au sujet de la viande, certains s’interrogent sur la nécessité de manger de la viande dans les pays développés, alors que leur abatage leur semble par essence cruel !

Faut-il tuer des animaux pour se nourrir c’est LE débat du jour.
Rappelons tout de même que dans bon nombre de pays dans le monde, la viande est un mets de luxe que peu de gens peuvent se permettre de consommer, aussi un apport aussi riche en protéines est-il le bienvenu.

Si en Europe, les consommateurs peuvent se passer de viande car il existe des alternatives, et des compléments alimentaires permettant de supplémenter l’organisme en divers oligo-éléments, dont le fer, présent dans la viande, cela n’est pas le cas pour la plupart des populations pauvres dans le monde.

C’est la raison pour laquelle des musulmans délèguent le sacrifice rituel de moutons à une société, qui garantit que cela est licite.

Les pays européen encadrent de façon stricte l’abattage d’animaux, et les conditions se durcissent au fil du temps.

Ne pas respecter ce cadre juridique contraignant c’est prendre le risque d’être passible d’une condamnation par la justice pour torture sur les animaux.

Aussi, voilà une bonne alternative pour les croyants en l’Islam vivant en Europe au sacrifice rituel fait par leurs soins. On peut donc concilier le respect de lois des pays occidentaux, les débats de société à propos de la consommation de viande et de l’abattage et un acte de charité envers les plus démunis qui est un devoir pour tout musulman. Le message est: ne sacrifiez pas vous-même un mouton, offrez-le!

Auteur :
Mis en ligne : Jeudi 15 Août 2019

Autour de ce sujet