La tradition du rot à la fin du repas

Plat arabe

Il est ancestralement de coutume chez les musulmans, de roter à la fin du repas. Attention, il ne s’agit pas d’un concours de cochons à celui qui rotera le plus ou le plus bruyamment ! La coutume veut que la personne mette la main devant la bouche, dans le cas où la personne venait à éructer. Il ne s’agit, en aucun cas d’ouvrir grand la bouche et de laisser s’échapper un bruit des plus dégoûtants. Mais si l’invité éructe à la fin du repas, si possible discrètement, on se dit qu’il a bien mangé. Dans ce cas, la personne est félicitée. En mangeant bien et en buvant bien, elle a fait honneur à ses hôtes. Pas question de se forcer à roter à la fin du repas pour autant ! Il est déconseillé d’essayer de faire comme les musulmans si on n’a pas envie de roter, ce serait gênant. De plus, si votre invité est bien éduqué, il mettra la main devant sa bouche et ne sourira pas, encore une fois, cette tradition prouve simplement qu’on a mangé à satiété et non pas que l’on souhaite faire montre d’une certaine grossièreté. N’oublions pas que les musulmans n’aiment ni la vulgarité ni la saleté du comportement. Ce n’est pas pour rien si en plus du bain quotidien, ils font 5 ablutions par jour avant la prière. Donc, le rot ne se fait pas systématiquement, sur commande ou obligatoirement comme lors de ces joyeusetés villageoises d’Europe après une bonne choppe de bière ou de coca ! Les Arabes ne répriment pas le naturel, à condition, toutefois, que cela ne soit pas obscène ou gênant pour autrui.

Auteur :
Mis en ligne : Mardi 9 Avril 2019