La sélection beauté qui va faire craquer les Algériennes


Les Algériennes et leur beauté


13% des Algériennes se sentent vraiment belles, tandis que 64 % des Indiennes, 59 % des Brésiliennes ou encore 22 % des Américaines sont très satisfaites de leur apparence...

"La perception du corps varie selon le sexe, mais aussi selon les pays", constate Thibaut de Saint Pol, sociologue à ENS de Cachan et auteur du Corps désirable, Hommes et femmes face à leur poids (aux Editions PUF).

Alors pourquoi les Algériennes sont-elles si dures envers elles-mêmes ?


En Algérie, on valorise les standards de beauté internationaux de femmes qui ont des cheveux longs, une peau parfaite, grande et mince et, si possible, avec les yeux clairs. De plus, très peu d’Algériennes sont satisfaites par leurs cheveux et leurs dents. Elles sont donc assez exigeantes au niveau des produits de beauté qu’elles utilisent et préfèrent ceux qui sont personnalisables...
L'astuce pour avoir de belles dents est plutôt simple et facile à mettre en pratique : adopter une bonne hygiène bucco-dentaire. Le brossage après chaque repas fait ainsi partie des rituels à adopter pour se débarrasser des débris, tanins, bactéries et autres dépôts, qui ternissent le sourire ou favorisent l'apparition de la plaque dentaire. Lorsque les dents ne sont pas correctement alignées, le fil dentaire ou la brossette interdentaire peuvent en outre renforcer l'action du brossage. Pour les avoir régulières, rien ne vaut la prestation d’un bon chirurgien dentiste…

Des produits à personnaliser


On craque pour les nouveaux soins à personnaliser de la marque "Clinique", composés d’une base hydratante ou matifiante et de cartouches d’actifs. La marque de vernis à ongles "Nailmati" propose également des kits composés de flacons, de pigments et de pipettes qui permettent de réaliser des teintes de vernis sur mesure en fonctions de ses envies. Une petite révolution !

En dehors de ces soins et maquillages, les Algériennes doivent avoir conscience qu’elles sont généralement très belles et qu’elles ne devraient pas se sentir dévalorisées face aux autres femmes du monde.

Auteur :
Mis en ligne : Vendredi 16 Août 2019