Patrick Poivre d'Arvor accusé de viol

PPDA

Ce jeudi 18 février, le quotidien Le Parisien révèle que Patrick Poivre d'Arvor surnommé dans le milieu du show-biz PPDA, est sous le coup d'une enquête pour viols à la suite d'un troublant témoignage.

Le 18 février dernier, le quotidien Le Parisien a annoncé que l'ex-mythique présentateur du JT de TF1 est sous le coup d'une enquête pour 'viols.' Enquête ouverte à la suite d'une plainte de Florence Porcel. À 37 ans, cette chroniqueuse et écrivain bien connue de la Toile, et notamment de YouTube pour ses vidéos de vulgarisation scientifique, accuse le journaliste d'avoir abusé sexuellement d'elle à plusieurs reprises, entre 2004 et 2009. Et ce, 'dans un contexte d’emprise psychologique et d’abus de pouvoir.' Florence Porcel a déposé plainte auprès du parquet de Nanterre et la brigade de répression de la délinquance contre la personne de police judiciaire de Paris s'est saisie de l'affaire.

Le Parisien développe : lorsqu'elle avait 21 ans, en pleine convalescence d'une tumeur au cerveau, elle aurait d'abord été invitée dans les coulisses du journal télévisé du soir par Patrick Poivre d'Arvor, rencontré pour la première fois au sommet de sa gloire en 2004. Il aurait ensuite, selon l'accusatrice, abusé d'elle dans son bureau. En avril 2009, et alors qu'elle préparait un mémoire sur les ouvrages des personnalités phares du petit écran, le journaliste 'lui aurait imposé une fellation sans protection par la force.' Le mis en cause Patrick Poivre d’Arvor déplore des 'accusations qui ne peuvent être que fantaisistes' et aurait d'ores et déjà saisi son avocat 'pour engager les poursuites judiciaires qui s'imposeraient.'

Le journaliste entend ainsi porter plainte pour 'dénonciation calomnieuse' selon BFMTV. Une dénonciation selon lui 'aussi mensongère qu’inspirée par une quête de notoriété inconvenante.' Selon son avocat, PPDA est 'révolté par la manière dont on cherche à l’instrumentaliser pour assurer la promotion d’un roman'.

PPDA rejoint la liste de ces célébrités visées par des accusations de violences sexuelles. Car depuis le mois de janvier 2021, et notamment à la suite de la parution de La Familia Grande de Camille Kouchner, les victimes présumées de tels actes ou encore d'inceste prennent davantage la parole.

Auteur :
Mis en ligne : Vendredi 26 Février 2021

Autour de ce sujet