L'Islam et l'Indonésie

Carte Indonésie

L’Indonésie est un archipel de près de 3000 îles asiatiques. Ce sont surtout les îles de Bali et Sumatra qui sont connues. Mais cet archipel est aussi connu pour avoir été l’objet de conquêtes de différentes religions, pour ne pas dire toutes.

Religions historiques

Le Moyen-Age est marqué par l’hindouisme et le bouddhisme venus de l’Inde. Des princes chassés du sud de l’Inde par les conquêtes des Gupta fondèrent à Java et à Sumatra des royaumes dont le plus brillant fut celui de Shrivijaya (VIIe-XIVe siècle).
A l’apogée de ce royaume, le territoire de Shrivijaya incluait le Cambodge, s’étendait à Ceylan et jusqu’aux Philippines, régnant en maître sur le détroit stratégique de Malacca.
Plus tard, au XIVe siècle, l’empire de Madjapahit réunit l’Indonésie et la péninsule malaise, à une époque où l’islam pénétrait le nord de Sumatra. L’islam a d’abord conquis les principautés hindoues, qui s’insurgèrent contre Madjapahit. L’islam s’étendit sur presque toutes les îles de l’archipel.

La cuisine indonésienne

Le contact avec les Portugais

Les Portugais, en commerçants avisés, et désireux d’exporter des épices et des aromates depuis l’Antiquité vers l’Europe par route maritime, concluent des alliances avec les princes moluquois et établissent des postes de commerce, des forts et des missions dans les Moluques.

La conquête par les Néerlandais

La présence trop forte des Portugais gêne le commerce des Néerlandais. Du 16ème siècle jusqu’au 20ème, ces derniers colonisèrent l’Indonésie. Toutefois les habitants originels de l’Indonésie ne supportaient plus d’être exploités dans les commerces.

Les Britanniques en Indonésie

Les Britanniques, suite à une terrible guerre de 5 années baptisée guerre de Java contre les colons Néerlandais, conquirent Java et des territoires alentours. Les Néerlandais continuèrent, par la suite, à réclamer la reconnaissance de leur souveraineté sur toute l'Indonésie. Les Anglais finirent par leur rétrocéder leurs occupations.

Le nouveau president Joko Widodo

Naissance d’un éveil national

Depuis toujours le peuple indonésien supportait très mal l’occupation de ses territoires. Mais c’est en 1905 que se crée le premier mouvement indépendant national issu d’un regroupement de commerçants musulmans javanais : Le Sarekat Islam.

Par la suite, en 1914, sous l’impulsion d’un jeune homme au destin d’homme d’état, Soekarno, un autre mouvement politique verra le jour : union social-démocrate des Indes.
Proche d’obtenir un gouvernement indépendant, les efforts sont stoppés net par l’invasion par les Allemands des Pays-Bas, ce qui entraina l’arrivée des Japonais en Indonésie, par le jeux des alliances de l’époque.

Les Japonais, dans un premier temps accueillis en libérateurs, ont très vite été haïs par le peuple car les manœuvres ont entrainé la mort de plus de 3 millions de personnes au sein de la population.

A la sortie de la deuxième guerre mondiale, la révolution nationale indonésienne, ou guerre d'indépendance indonésienne, eut lieu. Il s’agit d’un conflit armé et d’une lutte diplomatique entre l'Indonésie et les Pays-Bas, ainsi qu'une révolution sociale.
Elle s'est déroulée de 1945 à 1949, entre la déclaration d'indépendance de l'Indonésie et la reconnaissance de l'Indonésie en tant qu'État indépendant par les Pays-Bas, le 27 décembre 1949. Les Indonésiens appellent ces quatre ans de conflit armé « Revolusi ».

Depuis 1945, le peuple indonésien est indépendant avec Soekarno comme premier président.
Le peuple élit son président démocratiquement depuis 1970. Actuellement le président se nomme Joko WIDODO élu en 2014 (voir illustration).

Mosquée en Indonésie

Religion principale

Selon le Pew Research Center en 2010, 49 pays ont une majorité de population musulmane. Les pays qui comptent le plus de musulmans sont l'Indonésie, qui abrite 12,7 % des musulmans du monde, suivi du Pakistan (11 %), de l'Inde (10,9 %) et du Bangladesh (9,2 %).

Parce que la religion musulmane est devenue la seconde religion la plus pratiquée en Asie, on ne peut que conseiller aux non-musulmans de traiter les musulmans avec indulgence. 

Auteur :
Mis en ligne : Samedi 16 Mai 2020