Le Mozambique un pays à part

Joli oiseau du Mozambique sur un fleuve
Jeunes filles mozambicaines

Passé pratiquement inaperçu, ce pays déjà connu des Arabes et des Perses depuis l'Antiquité, ne manque pas d'intérêt.

Zoom sur une culture atypique d'Afrique.

Fêtes et célébrations, Gwaza Muthini

Gwaza Muthini est une fête traditionnelle qui évoque la résistance anticoloniale qui a abouti à la célèbre bataille de Marracuene en 1895. Cette bataille conduite par Ngungunhane (l'empereur de Gaza, au sud du Mozambique), a opposé les guerriers de l'empire de Gaza aux soldats portugais.
Le mot gwaza signifie piquer ou tuer en xichangana (une langue parlée au sud du Mozambique), et muthini, signifie maison en xichangana. Donc Gwaza Muthini signifie mourir à la maison.
Un an après la bataille, les Portugais ont créé cette cérémonie pour célébrer la victoire contre les Mozambicains et aussi pour rendre hommage aux guerriers portugais morts.
Pendant les célébrations de Gwaza Muthini, les villageois de Marracuene (un district situé à 30km de la capitale Maputo) disaient "Bayetee" (qui signifie respect) pour montrer la totale soumission aux colonisateurs portugais.

Une fête renversée

Grâce à l'initiative d'António Yak Chan, (l'un des fils très fidèle à la patrie mozambicaine) appuyé par le gouvernement mozambicain, les commémorations de Gwaza Muthini ont été appropriées par les Mozambicains le 02 février 1994, pour rendre hommage à l'héroïsme des guerriers mozambicains.

Tous les 2 février, beaucoup de gens se retrouvent à Marracuene pour cette fête. Dans cette cérémonie on sert une boisson traditionnelle connue sous le nom de "Canhú" (en portugais), ou "Ukanyi" (en xichangana) à tous les participants de la fête.

Actuellement, les célébrations de Gwaza Muthini ont pris une autre forme. À part le Canhú, il y a aussi deux autres éléments associés à cette fête.
Le mythe de l'hippopotame et le "Comboio da Marrabenta" (danse traditionnelle du sud du Mozambique). Selon les superstitions locales, un hippopotame aurait disparu le jour de la bataille dans la rivière Incomáti (une rivière qui traverse le district de Marracuene).
De nos jours, pendant les célébrations de Gwaza Muthini, les gens font des prières au bord de la rivière Incomáti en invitant un hippopotame à sortir pour qu'il soit tué et qu'ensuite on mange sa viande pendant la fête. Et après avoir mangé de la viande tout le monde s'amuse et danse la Marrabenta.

Auteur :
Mis en ligne : Mardi 27 Août 2019