Des spécialités qui font saliver nos amis bretons

Pagure

La Bretagne est le garde-manger de la France, dit le proverbe.
Avec de telles dégueulasseries, on est mal barrés! Il faut avoir l'estomac bien accroché pour survivre à de telles recettes, dîtes cuisine de la mer.

Le Bernard-l'hermitte

Le petit crustacé solitaire, semblant se déplacer sur les pointes, va s’installer dans une coquille vide, se mettant à traîner cette nouvelle demeure. Parfois, il rencontre un de ses semblables, et ce n’est pas de son goût. Parfois aussi, une anémone de mer, le prenant sans doute pour un taxi en maraude, s’installe à son sommet, le parant ainsi d’un coup d’un panache de tentacules. Voici donc, en ces images muettes de 1912, et tel qu’en ses déplacements source de fantaisie, le bernard-l’ermite (ou bernard-l’hermite), moins connu sous son autre nom : le pagure. Mot emprunté au latin pagurus, venu du grec pagouros = "qui a la queue en forme de corne".
La recette: dans une poêle, faîtes chauffer de l'huile et mettez-y les bernard-l’hermite tels quels et bon appétit chers amis.

La sole meunière bien fraîche

Selon un bloggeur et pêcheur de cette belle région bretonne, la sole idéale est ainsi: "Une très belle pièce d'environ deux kilos, encore palpitante, vous apercevez qu'elle est encore enduite de mucus, signe le plus évident de sa fraîcheur. Il n'y a rien de très passionnant à raconter sur la sole, c'est une bête placide qui reste tapie, plus ou moins enfouie dans les fonds sableux, attendant patiemment qu'une proie passe à sa portée, et hop, elle l'aspire littéralement. En cela, il est bien pratique qu'elle devienne plate à un moment de son existence."
Sa recette est très simple: saler poivrer le tout et voilà une belle sole puis faîtes-la griller. "Avec un autre torchon, vous la tenez solidement par la queue, et vous tirez, fermement mais pas trop vite pour des sujets de ce calibre, vous risqueriez sinon d'arracher des bouts de chair. Vous finissez de l'habiller en rognant aux ciseaux les nageoires de chaque côté", ajoute le spécialiste.

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 4 Septembre 2019