Signification des tatouages

Main tatouée à l'égyptienne

Qui comprend l'utilité des tatouages ?

Peu d’historiens se sont consacrés à la découverte du tatouage et son évolution ni à ses origines. Même si des anthropologues, ou des tatoueurs dans une démarche personnelle, essaient de découvrir des informations sur l’origine de la décoration corporelle. En Egypte, on ne sait pas pourquoi les premiers égyptiens se tatouaient: par superstition, pour marquer leur religion ? Toujours est-il que les Anciens Egyptiens se tatouaient sur les mains. Plus tard, les Egyptiens ont continué à se tatouter pour des raisons prophylactiques.
Par exemple, si une femme après avoir perdu un enfant redevient mère, elle fait tatouer sur son enfant un point au milieu du front, et un autre sur la face externe de la cheville gauche. Ces deux points seraient le symbole d'un barrage contre la mort.

Mais, il peut aussi avoir un rôle commémoratif comme chez les coptes (chrétiens d'Egypte). Sur le bras de chaque copte est tatouée la date du pèlerinage effectué à Jérusalem.
De même qu'ils arborent une croix sur la face interne du poignet qui supposerait être un signe distinctif de leur religion en cas d'invasion.
Le tatouage figuratif est également fréquent, son but est toujours plus religieux et superstitieux qu'ornemental.
Par exemple, le poisson symbolise la fertilité, la chance, la protection.
En ce qui concerne les signes géométriques (non-figuratifs), le point a un rôle magique, le cercle délimite la partie malade ou à protéger...
Le tatouage en Egypte est surtout pratiqué par les paysans (musulmans ou chrétiens).

Auteur :
Mis en ligne : Jeudi 14 Novembre 2019