Kabyles et Arabes ne sont pas si différents

Anciens égyptiens
Femme kabyle

Parmi les populations d'origine berbère dans le Maghreb, on entend souvent que 'Les Berbères ne sont pas des Arabes'.
Ils cultivent, de façon parfois extrême, les signes extérieurs d'appartenance aux Imazighen, ils s'efforcent de continuer de parler la langue berbère et rejettent la langue arabe et toute association qui pourrait être faite avec les Arabes.

Ils se justifient en expliquant qu'il faut faire vivre la culture berbère pour éviter qu'elle ne disparaisse au profit de la culture arabe. De plus, leurs ancêtres seraient, selon eux, d'origines diverses mais pas d'Arabie !

Pour ceux qui ne connaissent pas cette particularité au sein des populations du Maghreb, vous pouvez comparer ce phénomène de militantisme culturel régional en France aux Bretons ou aux Provençaux.

Le problème que cela pose est qu'une particularité régionale, des traditions séculaires, ne sont pas un mal en soi, sauf quand cela porte préjudice à la cohésion d'un pays.
Prenons le cas de l'Algérie : Les Berbères en Algérie se sentent Algériens mais rejettent la langue arabe, pourtant l'unique langue du pays, et critiquent vertement les Arabes, leurs actions, leurs coutumes, leur personne !
Cela crée un désamour, des tensions, dans un pays jeune qui n'a besoin que d'une chose : d'une cohésion de son peuple pour avancer tous ensemble.
Le militantisme acharné de certains Berbères algériens est donc tout l'inverse de ce dont le pays a besoin.

A défaut de pouvoir sensibiliser l'ensemble des personnes se sentant Berbères à faire preuve de solidarité populaire et nationale, voyons parmi les arguments les plus souvent avancés si les Berbères sont si fondamentalement éloignés des Arabes.

La composition des peuples berbères

"On n'est pas Arabes : il suffit de regarder nos physiques, nous sommes blonds aux yeux bleus et à la peau très blanche, pas comme ces Arabes !"

Il n'y a pas un peuple berbère mais plusieurs peuples. Composés initialement de grandes tribus dans l'antiquité, les peuples berbères ont gardé des particularismes selon les régions du Maghreb.
Des études ADN ont été réalisées auprès de nombreuses personnes se réclamant Berbères en Algérie : Les résultats de ces analyses nous apprennent que 60% de l'ADN est propre aux autochtones vivant dans l'Afrique du nord durant l'antiquité,
5% ont des origines européennes et 35% sont originaires du Yémen, Arabie et Machrek.
L'ADN des autochtones de l'antiquité est, selon les spécialistes, très proche de celui des Egyptiens de l'antiquité.
Donc 60 Berbères sur 100 sont proches des Egyptiens, 35 sur 100 sont d'origine de pays arabes : L'ADN ne donne pas raison aux militants.

Kabyle avec pot

De plus, les descendants de Berbères blonds aux bleus ne sont pas si nombreux, non majoritaires, et on peut trouver également chez les Arabes de tels physiques.
Ce type d'argument démontre une méconnaissance criante des nombreux et différents phénotypes arabes.

En Algérie, les berbérophones ne sont pas différents des autres Algériens sur le plan physique.
Certains avancent que les Kabyles sont des nordistes parce que certaines familles de Kabyles donnent naissance à des blonds aux yeux bleus.
Pourtant des Algériens qui n’ont pas le type méditerranéen, il y en a un grand nombre dans toute la partie nord de l’Algérie !
A Jijel, bien qu’ils aient été rattachés à la Kabylie, Collo. Même à Tlemcen et Oran qui sont à l’ouest.
Il est vrai toutefois que 25% des Oranais ont des origines européennes, selon des tests ADN effectués récemment.

Tifinagh

La langue berbère et son écriture

"Nous disposons de notre propre langue et de notre propre écriture qui n'a rien à voir du tout avec l'arabe !"

Les Imazighen utilisaient une écriture appelée le tifinagh et parlaient le tamazight comme langue commune.
Figurez-vous que la langue et l'écriture sont tombées en désuétude en Afrique du nord depuis l'Antiquité et furent réintroduites au début du 20ème siècle par des militants amazighistes basés en France (Académie Berbère - Paris).

Le tamazight est en fait parlé en dehors des zones géographiques admises comme Berbères: Encore aujourd’hui, il y a en Egypte, des oasis, les Siwas où on parle une langue berbère proche du kabyle des montagnes.
La langue berbère est une langue chamito-sémitique, donc de la même branche que l'arabe qui partage là encore les mêmes racines.
On trouve d'ailleurs de nombreux mots en commun entre le tamazight et l'arabe.
De nombreux mots sont quasi identiques en termes de composition de lettre et de sens dans les deux langues. Un exemple : Bouira en tamazight veut dire lac (étendue d'eau) tout comme Bouhira en arabe.
D'autres mots existent dans les deux langues avec des sens différents : A siff, A drar, A Kjoun, A xxam.

Parler kabyle, c’est parler une sorte de langue qui mélange du grec ancien (le grec était la langue internationale durant l'Antiquité un peu comme l'anglais de nos jours) et de l’arabe des Bédouins d’autrefois. Le dialecte kabyle parlé de génération en génération est un rempart contre la civilisation.
Vous êtes Kabyles, protégez-vous des autres civilisations, vous pourriez vous cultiver.
Voilà le message qu’envoient les traditionalistes extrémistes kabyles, en réalité.
C’est sûr, les vieux vampires veulent jalousement préserver leur dialecte vieillot et si ce n’est pas reprochable, après tout des passionnés de langues très anciennes (comme nous, d’ailleurs) il y en a à peu près partout, on ne peut que regretter qu’ils s’abaissent à critiquer les autres langues. Les langues anciennes permettent de comprendre les civilisations existantes ou perdues, et c’est à peu près tout...

Religion et Traditions

"Nous n'avons pas la même religion que les Arabes"

Quelle est la religion majoritaire des Kabyles ? L’Islam.
C'est aussi le cas pour les Arabes.
Certains parlent de Kabyles chrétiens vivant dans les montagnes : vous en avez déjà vus ? Nous, pas.
Mis à part quelques convertis du temps de la colonisation française et à l’initiative de bonnes sœurs, rien.

Quelle est la langue du Coran ? L’arabe.

"La langue qu’Allah a choisie est la langue arabe. Il a fait descendre son précieux livre (le Coran) en arabe, et en a fait la langue du dernier des prophètes.
Et pour cela, on dit qu’il est du devoir de chacun capable d’apprendre l’arabe de l'apprendre car elle est la première langue". Achafi’i (772-826).

La figure de résistance des Kabyles du temps de la colonisation s’appelait Fatma. Elle portait le prénom de la fille du prophète Mohammed.
Lorsque les Berbères immigrent, ils ne changent pas de religion, même dans des pays laïcs. Alors parler d’endoctrinement imposé par des enseignants arabes et égyptiens, nous paraît exagéré.

En outre, le voile connaît un intérêt croissant chez les jeunes femmes berbères, la femme musulmane et voilée est appelée tahejebt en kabyle. Ce qui fait d'elle une femme respectable.
C’est dire, si l’islam est une religion importante pour les Berbères. Ce qui est exactement la même considération que les Arabes ont pour l'islam et le voile des femmes.

Traditions arabes ou kabyles ? Les bracelets ; seules les femmes et depuis toujours portent des bracelets comme chez les Arabes, les hommes ne portent pas de bracelets en argent ou en or.
D’une façon générale, seules les femmes portent des parures ! Encore un point commun traditionnel entre Arabes et Berbères. Les coutumes du mariage sont aussi importantes pour les Arabes que pour les Kabyles et les femmes font le youyou comme partout en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

En conclusion

Les peuples du Maghreb ont besoin d'unicité nationale : une langue, une culture. C'est ainsi que les pays se bâtissent et fonctionnent. Ce dangereux militantisme importé de déracinés qui pousse une partie de la population au séparatisme, au conflit, n'a aucun sens et met en péril le vivre ensemble.

Selon nous, pour reprendre l'exemple de l'Algérie : les Algériens arabes et les Algériens berbères ne sont pas deux populations complètement différentes qu'il est urgent de distinguer et séparer mais au contraire,
ils sont un et entiers : ils forment et composent tous le peuple unique d'Algérie.
Ne laissons pas les influenceurs étrangers continuer de propager leurs propos n'ayant qu'un objectif : créer la division.

Auteur :
Mis en ligne : Dimanche 6 Septembre 2020

Autour de ce sujet