Littérature française : un collectif de jeunes Algériens s'intéresse aux classiques

Livres anciens

Un groupe de jeunes Algériens a créé un club de rencontres de lecture en 2012. Le groupe a évolué en passant d’un simple club de rencontre entre passionnés de littérature francophone à un projet pédagogique reposant sur un véritable schéma d’activités.
Lydia Aberrane, coordinatrice de La Meute littéraire de Point de lecture Alger dira ainsi que lors des rencontres on discute, entre autres, d’actualité, de romans, d’ouvrages, d’art en général. Nos dernières rencontres en revanche se sont articulées autour de thèmes de réflexions précis, ainsi nous philosophons sur la folie dans le monde, par exemple : mais cela ne s’arrête pas là ; nous pouvons très bien parler de mythologie grecque ou du déclin de la littérature française.. En Algérie, on aime toujours la culture française.

Ce collectif collabore notamment sur les réseaux sociaux pour trouver et développer de nouvelles idées. Du Malade imaginaire de Molière aux Pensées de Pascal qui a dit "Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre", ou encore Don Juan de Molière, et chacun se souvient que Molière a rencontré un succès triomphal qui ne s’est pas démenti par la suite ! Bref, tous les thèmes sont abordés, avec intérêt.
Dans Don Juan de Molière, on suit les derniers jours de la vie de Don Juan Tenorio, grand amateur de femmes et séducteur impénitent qui sera puni par Dieu et par la justice pour ses péchés. Cela est un thème à lui seul.

Quant au lieu des rencontres littéraires, il n’est pas encore fixe. "Parfois, c’est la salle de lecture du Musée des beaux-arts et parfois le centre culturel Larbi-Ben-M’hidi", précise la directrice de l’association de lecture. Le club est actuellement fréquenté par des francophones mais il est ouvert aussi aux arabophones et aux anglophones.

Auteur :
Mis en ligne : Mercredi 19 Août 2020

Autour de ce sujet