Artisanat algérien : bijoux kabyles

Bracelet kabyle berbere d'Algerie

Depuis toujours les femmes algériennes aiment les bijoux. Si bien que le bijou kabyle a traversé le temps avec élégance ! Même les techniques ancestrales de production n’ont guère changé. La parure idéale est faite de bijou de front, de dormeuses, d’anneaux de chevilles. Sans oublier le bracelet considéré comme un porte-bonheur ! Voici un petit tour d’horizon des bijoux les plus portés !

Le bijou de front Taessaht

Précisons avant tout, qu'en Kabylie on utilise traditionnellement des matériaux recyclés : en effet, on utilise de l’argent issu de pièces de monnaie fondues dont le titre est de 9/10 en général, mais il arrive que des bijoutiers choisissent un autre titre. Le diadème est un type de bandeau, et plus particulièrement un bandeau ornemental employé par les monarchies orientales comme signe de royauté.

Le bracelet (amaqiès n’tafsut)

Le bracelet kabyle est toujours fait de la même façon depuis des millénaires, avec l'utilisation d'instruments anciens. Les artisans n'utilisent jamais l'or et il est difficile d'expliquer cette préférence pour l'argent. Sans doute est-ce la luminosité de ce métal qui est préférée à celle de l'or.
Si autrefois, le bracelet kabyle était en argent, plein et ouvert pour s’adapter à la taille du poignet, il est désormais émaillé de corail ou d’émaux mais toujours en argent et de préférence en matériel recyclé.

L'Ihelhalen ou akhelkhal (chevillères)

Bijou très ancien caractérisé par une lame plate en forme de bracelet que les femmes portaient aux chevilles. Il a une dimension de 8 centimètres de hauteur sur 26 centimètres de circonférence. Il se ferme à l'aide d'une pièce de fil en argent. La chevillère représente l'envie d'être éternel.
Orné de nacre, de perles d'ivoire et éventuellement de perles d'argent, la chevillère n'a pas de décorations sur le corps, mais un ajout d'argent qui la recouvre avec des ornementations de gros cabochons de corail et de perles ! L'effet chic est garanti à coup sûr. Le bijou est si beau et bien fait qu'il a l'air d'être serti de vrais saphirs.

Le Tigwedmatin (dormeuses)Boucles d'oreilles de Kabylie

Le Tigwedmatine est composé de dormeuses, ornées de corail ou d'émail aux extrémités. Ces boucles d'oreilles sont agrémentées de plaques rondes émaillées et pourvues de pendeloques allongées. Comme les femmes de l'Antiquité, les femmes kabyles aiment que leurs boucles d'oreilles soient assorties à leur collier; l'ensemble est raffiné.

Auteur :
Mis en ligne : Mardi 9 Juin 2020

Autour de ce sujet