Cérémonie algérienne du henné

Berbere Algérie
Petite fille tamazight

Dans la tradition maghrébine, la cérémonie du henné a lieu normalement la veille du mariage.
Ce moment s’appelle d'ailleurs Layl el henna, en français : La nuit du henné.

En Algérie, on ne déroge pas aux traditions ; de plus, cette cérémonie se déroule dans toutes les régions du pays de façon très similaire.
La soirée du Henné est organisée la veille du mariage, qui a pratiquement toujours lieu un Samedi. Cela constitue la première étape de la cérémonie du Henné.

En ce vendredi soir, le vendredi est de plus un jour saint pour les musulmans, les convives, composés de femmes exclusivement, se rendent chez la mariée qui habite toujours chez ses parents, afin de réaliser cette célébration ; La mariée fera l’objet de toutes les attentions de la part de ses invités.
Le henné va être apposé sur ses mains et des dessins de fleurs, toujours grâce au henné, seront réalisés sur les parties extérieures des mains.

Ces dessins fleuris ont pour objectif d’apporter du bonheur dans la vie de la future mariée.
Le type de henné utilisé lorsqu’il est question de réaliser des motifs élaborés berbères était autrefois appelé le henné Nekache.

C’est d’ailleurs au sein des familles d’origine berbère, origine majoritaire parmi les Algériens, que la veillée est la plus aboutie.
Et on le comprend aisément quand on sait que ces traditions remontent aux premiers Imazighen apparus il y a 2900 ans !
Festins, danses, joutes oratoires, célébrations des membres de la famille rythment la soirée.
De son côté, le jeune marié, accompagné d’hommes, passe une soirée d’enterrement de vie de garçon. Durant cette fête, le jeune homme obtiendra un peu de henné également, dans la paume de sa main droite.
Le jour du mariage est enfin arrivé : la mariée quitte le domicile familial, accompagnée de ses invités, afin de se rendre à la célébration civile à la mairie, et de célébrer le mariage religieux qui est réalisé dans des lieux variables par un Imam qui fait le déplacement.
Une fois le mariage proclamé, la mariée est accompagnée dans son nouveau domicile, dans lequel va pouvoir se dérouler la deuxième partie de la cérémonie du henné, qui sera une fête commune pour l’époux et sa femme.

Après avoir chanté et dansé, on place dans la paume de la main de la jeune mariée un objet rond, généralement une pièce.
Particularité de cette tradition dans l’est Algérien (Constantine, Annaba) : cette pièce est souvent un Louis d'Or afin d’inciter la richesse à se manifester dans la vie future des deux époux.
Ce sera ensuite au tour du marié de recevoir du henné dans la paume de la main ou encore sur l'auriculaire.

Beaux cheveux teints au henné

Le lendemain, un groupe de femmes proches de la jeune mariée viennent parfaire les bénédictions qu’apporte la cérémonie du henné en effectuant sur sa chevelure une coloration au henné.

Ce henné particulier d’Algérie est cuivré, comme le henné d'Egypte, mais il a la particularité d’offrir une teinte bien plus claire, ce qui lui évite d’abîmer les cheveux au fil des applications. Toutefois c’est la durée de sa pose qui va être déterminante : 
- En pose courte d'une heure il donne un cuivré clair
- En pose plus longue, ce sera un roux intense avec des variations selon la couleur d'origine de vos cheveux

Sachez que son pouvoir colorant est assez intense et couvre les cheveux blancs en 1 seule application.
C'est un henné BAQ qui peut aussi être utilisé pour les tatouages.
*BAQ signifie Body Art Quality, en français henné de qualité corporelle. Les hennés BAQ sont tamisés plusieurs fois, ils sont donc très fins, donnent une pâte gluante qui adhère bien, que l'on applique à la main gantée. Ils colorent plus et se rincent très facilement. Le henné le plus conseillé est celui de Biskra.

Auteur :
Mis en ligne : Vendredi 29 Mai 2020

Autour de ce sujet